4297 Tourcoing | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
France | Politique | PS | UMP | 07.06.2012 - 22 h 50 | 6 COMMENTAIRES
Christian Vanneste, très menacé dans sa circonscription, est lâché à la fois par « son fils spirituel », « son ami de 30 ans » et son association de soutien

Étiquettes : , , , ,

Christian Vanneste

La période est difficile pour Christian Vanneste : il se présente aux élections législatives de juin 2012, mais il est très seul dans cette démarche, au point d’être rejeté de tous côtés.

D’abord l’UMP, même si elle ne l’a toujours pas officiellement exclu, ne lui a pas donné l’investiture pour candidater au nom du parti. Chrisitan Vanneste n’a donc que peu de moyens à sa disposition pour réaliser sa campagne.

Ensuite, il a face à lui la candidature de Gérald Darmanin, qu’il considère comme son fils spirituel, et à qui il affirme avoir tout appris en politique. Le jeune Gérald Darmanin était en effet l’attaché parlementaire de Vanneste, avant d’être le chef de cabinet de David Douillet. En le traitant de « petit apparatchik carriériste parisien », Vanneste déclare à propos de Darmanin :

 Je l’ai mis en place au conseil municipal de Tourcoing, puis lui ai proposé d’être chef de file de l’opposition […] Il était déjà conseiller municipal, conseiller régional, conseiller communautaire et ancien directeur de cabinet de David Douillet. Ça ne lui suffisait pas ? […] S’il partageait vraiment mes convictions, comme il me l’a toujours assuré, il ne ferait pas ça. En se présentant, il se rend complice des gens qui veulent m’abattre.

Nouveau revers pour Vanneste : aujourd’hui, c’est Didier Droart, un élu local d’influence, son « ami de trente ans », qui le lâche définitivement. Droart parle ainsi de Christian Vanneste :

Plus personne ne trouve grâce à ses yeux, il a fait le vide autour de lui. Il était de plus en plus dur à suivre, ingérable pour nous… […] C’est lui qui est le diviseur. Sa candidature est dangereuse […] Je ne voudrais pas qu’il reste un député outrageux… D’autres comme MM. Delnatte ou Balduyck ont su préparer leur sortie.

Et pour couronner le tout, même la fameuse Association des amis de Christian Vanneste, qui lui avait apporté tant de soutien lors de ses démêlés judiciaires et de ses combats politiques, vient d’être dissoute lors de sa dernière assemblée générale. Cette dissolution a été réalisée dans la plus grande discrétion au début du mois d’avril 2012, pour ne nuire ni au candidat Vanneste, ni à ses anciens soutiens (dont fait partie M. Droart, qui était secrétaire de l’association).

Il reste à espérer que la candidate PS, Zina Dahmani, pourra profiter de ces dissensions à droite, et qu’elle parvienne à remporter la victoire face aux candidats de droite qui se déchirent.

France | Politique | UMP | 27.01.2012 - 11 h 37 | 4 COMMENTAIRES
Christian Vanneste sera candidat UMP aux législatives 2012, mais pas Roselyne Bachelot.

Étiquettes : , ,

Il était question qu’il ne se représente pas, et qu’il laisse sa circonscription de Tourcoing à quelqu’un autre que lui pour les élections législatives de 2012. Christian Vanneste, qui s’était montré plusieurs fois en désaccord avec l’UMP, avait en effet déclaré, en octobre 2011 :

Je prendrai ma décision en fin d’année ou début d’année prochaine. Plus je regarde mes amis moins j’ai envie d’y aller, mais plus je regarde mes adversaires plus j’ai envie. Je prendrai ma décision suffisamment tôt pour le cas échéant laisser le temps à quelqu’un d’autre d’y aller.

Mais La nouvelle est tombée aujourd’hui : Christian Vanneste, l’homme politique qui considère que l’homosexualité est par nature « inférieure » à l’hétérosexualité, et qu’elle constitue « une menace » pour l’humanité, sera candidat UMP dans la dixième circonscription du Nord. Il l’a lui-même annoncé dans un communiqué de presse, où il déclare :

C’est pour moi une satisfaction dans la mesure où, il y a cinq ans, ce parti ne m’avait pas accordé cette investiture, sous prétexte que j’étais alors poursuivi d’une manière scandaleuse et attentatoire à la liberté d’expression.

L’UMP lui accorde donc cette fois un soutien plein et entier : alors qu’en 2007, elle l’avait fait élire sous l’étiquette CNI en ne présentant aucun candidat contre lui, elle s’apprêterait cette fois à le faire élire en tant que candidat UMP ! C’est la fin du suspense qui était monté depuis quelques mois autour de l’actuel député du Nord : il se représentera bien, selon Nord Eclair, pour briguer une nouvelle fois le poste de député.

Pour ceux qui penseraient que Christian Vanneste est un homme fréquentable, voilà ce qu’il déclarait il y a encore quelques jours au sujet des membres de l’UMP qui sont favorables au mariage pour les couples de même sexe… Ce sont pour lui des «démagos bobos, très liés au milieu parisien et à une forme d’arrivisme politique». La question du mariage pour les LGBT est selon lui un «sujet dérisoire face aux problèmes actuels de la France».  Il est même opposé à l’idée d’une union civile distincte du mariage, et trouve que si Nicolas Sarkozy en faisait l’un de ses projets, «il aurait tort car il s’aliénerait une grande partie de la population».

Rappelons au passage qu’en janvier 2007, Nicolas Sarkozy avait affirmé ceci au Figaro : « Christian Vanneste ne sera pas réinvesti aux législatives [de 2007]. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. »

L’ADFH a publié un communiqué pour aider le Conseil national de l’UMP à statuer sur le cas Vanneste ce samedi 28 janvier. Y sont réunies les meilleures phrases du bon député.

Séquence nostalgie, en vidéo cette fois :

Edit du 29 janvier 2012 : A peine son investiture officialisée, Christian Vanneste s’est empressé de s’épancher auprès de Nord Eclair. Il se présente, dit-il, par « devoir de service », et déclare tout de go qu’il ne va pas se « battre à fond » pour son camp ! Après s’être fâché avec Nadine Morano suite à ses atermoiements, il déclare maintenant au sujet de Benjamin Lancar, président des Jeunes Populaires :

Il a osé dire que je n’avais rien à faire à l’UMP. Je suis chez moi. Il devrait manifester un peu de respect. Quand on compare Fillon à Laval comme il l’a fait, en ignorant que Laval c’était le numéro deux de Vichy, je me dis que ce type devrait être viré à grands coups de tatane de notre mouvement.

Enfin, en réponse à la question « Et si demain Nicolas Sarkozy se prononce pour le mariage entre homosexuels ? », Vanneste répond :

Ce ne sera pas un problème personnel, on est 150 parlementaires à penser la même chose. Je ne suis pas obsédé par ça, mais je suis déterminé à ne pas accepter qu’on institutionnalise.

Quant à Roselyne Bachelot, elle a annoncé qu’elle ne se représenterait pas en 2012, et qu’elle abandonne donc sa circonscription du Maine-et-Loire.

Publicité