4297 Morgane Merteuil | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Associations | France | Internet | Prostitution | 22.11.2012 - 23 h 52 | 26 COMMENTAIRES
Inter-Lgbt et prostitution : un grave cafouillage évité de justesse.

Étiquettes : , , ,

Nicolas Gougain

En ces moments difficiles et historiques, il semble que l’Inter-LGBT a bien failli commettre, en agissant peut-être dans l’urgence, une lourde erreur de communication sur un thème plutôt sensible : la prostitution.

Le 22 novembre 2012, vers 23h50, le collectif Droits des femmes a affirmé sur sa page Facebook que l’Inter-Lgbt a signé le manifeste publié par ce collectif à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Nicolas Gougain (porte-parole de l’Inter-LGBT) a réagi à ce message sur Facebook, et a confirmé que l’Inter-LGBT a bien signé ce texte.

Le problème, c’est que ce manifeste prend ouvertement position contre la prostitution. On peut notamment y lire :

la prostitution est la seule violence où l’auteur ne tombe pas sous le coup de la loi et où c’est la victime qui est condamnée pour racolage

D’autre part, le collectif affirme que les signataires s’engagent :

pour la mise en œuvre d’une véritable politique abolitionniste, reconnaissant donc la prostitution comme une violence, incluant une vraie réinsertion des personnes prostituées, l’abolition du délit de racolage, et une politique de responsabilisation, pénalisation du client.

C’est ainsi que la prostitution est allègrement et aveuglément mélangée avec les violences lesbophobes, les violences conjugales, les viols collectifs… On ne peut pas dire que la position abolitionniste, bien qu’elle soit sans doute sincère, s’exprime ici de manière particulièrement crédible et modérée.

Morgane Merteuil

Morgane Merteuil, escort girl et porte-voix du Syndicat du travail sexuel, a aussitôt réagi, avec la vivacité et la spontanéité qu’on lui connaît :

l’inter LGBT signe l’appel du CNDF qui demande la pénalisation des clients. Nicolas Gougain VENDU COMPLICE DU SIDA.

Sans en arriver à de telles déclarations, certainement écrites sous le coup de la colère, on ne peut que s’interroger sur ce qui a amené l’Inter-LGBT à signer ce texte. Etant donné le contexte très mouvementé, le bureau de l’Inter-LGBT n’a sans doute pas eu le temps de lire ce long texte avec toute l’attention qu’il requiert. Les deux passages sur la prostitution ont sans doute été lus avec un peu de négligence, et leur caractère polémique et outrancier a dû échapper à la vigilance des responsables de l’Inter-LGBT.

Il semblait donc urgent que l’Inter-LGBT demande au plus tôt la modification du texte, ou bien qu’elle en retire sa signature. C’était d’autant plus urgent que Nicolas Gougain lui-même a rappelé que l’Inter-Lgbt n’a « pas de position sur la prostitution ». Or, comme chacun sait, la signature d’un texte implique l’entière adhésion à son contenu. Sinon, on le fait modifier – ou on ne le signe pas.

Heureusement, la faute a été réparée au bout d’une heure environ. En effet, la signature de l’Inter-Lgbt a été retirée le 23 novembre à 0h54. Merci à Nicolas Gougain, qui semble être intervenu très vite pour faire supprimer cette signature.

Associations | Discriminations | France | Prostitution | Travail | 28.04.2012 - 22 h 57 | 9 COMMENTAIRES
Le torchon brûle entre Morgane Merteuil et Christine Le Doaré.

Étiquettes : , ,

Morgane Merteuil : vous avez beaucoup entendu son nom dans les médias, lorsque de nombreux débats portaient sur la prostitution. Cette escort girl y a régulièrement pris la parole au nom du Strass (Syndicat du Travail Sexuel), qui défend la reconnaissance du « travail sexuel » et lutte contre l’abolitionnisme – mouvement qui tend à vouloir faire disparaître la prostitution.

Christine Le Doaré est quant à elle bien connue dans le milieu LGBT. Elle est actuellement présidente du Centre LGBT Paris Ile de France, et régulièrement controversée pour ses prises de positions personnelles très tranchées contre la prostitution et la GPA.

Comme l’on pouvait s’en douter, les relations ne sont pas au beau fixe entre les deux femmes, qui défendent respectivement des points de vue diamétralement opposés. Mais le ton monte entre elles depuis ce vendredi 28 avril 2012, au point d’en arriver aux invectives personnelles. Pour preuve, ce message de Christine Le Doaré, diffusé publiquement par son auteure, puis par Morgane Merteuil. Chistine Le Doaré y reprend deux termes très durs adressés à son encontre par Morgane Merteuil, et choisit d’y répondre elle-même de manière extrêmement virulente :
Sur le mur de LA porte-parole (ben oui, ils ont tout de même Une alibi)  du STRASS : « CLGBT cherche présidente non puto-phobe, non séro-phobe… » Rien que ça ! Il faudrait tout de même se cotiser pour leur payer quelques cours de droit, en particulier à cette excitée qui ne sait même pas que de tels propos suffisent à gagner un procés en diffamation, sans compter que de tels propos la ridiculise e…t décridibilisent totalement son association ! Sérophobe ? alors que je bosse gratuitement et sur mon temps libre  pour financer un lieu qui embauche un chargé de prévention, qui organise des partenariats de dépistage (Trod…) qui offre des matériels et documentations de prévention, qui organise des réunions inter-associatives… Putophobe ? alors que j’ai hurlé des centaines de fois que c’est justement parce que je respecte les femmes prostituées que je pense qu’il est temps de vivre dans une société qui éduque les clients prostitueurs ? Elle ne sait pas lire la Morgane ? Des cours de lecture en plus des cours de droit, ça va faire cher !  Boufonne va ! t’as de la chance que j’ai bien d’autre choses à faire que de te poursuivre en diffamation, parce que là c’est cadeau !
Peut-être pourrait-on cesser le feu, et discuter un peu plus calmement des deux côtés, afin de défendre comme il se doit les droits des femmes, qui méritent mieux que des querelles qui s’enveniment ?
Publicité