4297 Boutin | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Associations | Discriminations | France | Homophobie | People | Politique | UMP | 17.02.2012 - 00 h 18 | 3 COMMENTAIRES
23 février 2012 : Le Refuge vous invite à faire bon accueil… à Christine Boutin.

Étiquettes : , , ,

Les responsables du Refuge commencent vraisemblablement à prendre goût aux échanges réguliers qu’ils entretiennent avec l’ex-candidate à la présidentielle Christine Boutin.

Après lui avoir accordé un brevet de respectabilité en décembre 2011, Le Refuge s’apprête maintenant à accueillir Christine Boutin au sein de ses locaux. Pour l’association, il s’agit d’ « élargir le débat avec Madame Boutin » et de « proposer un échange avec les jeunes homosexuel(le)s et transsexuel(le)s que l’association héberge sur Paris ». Le Refuge a donc lancé une invitation officielle pour que nous soyons nombreux à faire un accueil courtois et respectueux à  la présidente du Parti Chrétien Démocrate.

Quand on connaît les prises de position anti-droits LGBT, que Mme Boutin martèle publiquement depuis une quinzaine d’années, les questions qu’a préparées le Refuge montrent cependant un décalage particulièrement criant entre les buts affichés par l’association et la personnalité politique invitée  :

Le Refuge souhaite entendre Mme Boutin sur 5 questions clés :

Quelle est sa réaction suite à la négation par M. Vanneste de la déportation des homosexuel(le)s français durant la 2e guerre mondiale ?
Quelles actions Christine Boutin recommande-t-elle en matière de prévention du suicide des jeunes LGBT et quel rôle le système éducatif peut-il jouer selon elle ?
Le Refuge est membre du groupe de travail initié par le Ministère de la Justice relatif à la vie affective des mineurs et des jeunes majeurs en milieu carcéral. Quel regard Christine Boutin porte-t-elle sur cette question ?
Mme Boutin a pris position contre l’inclusion du genre dans les manuels de SVT. Quel avenir propose-t-elle aux jeunes qui se découvrent de tel ou tel sexe ?
Quels engagements est-elle prête à prendre pour aider le Refuge à augmenter sa capacité d’hébergement ?

A quand l’invitation de Christian Vanneste par les Oubliés de la Mémoire, d’Alain Soral par le CRAN, de la même Christine Boutin par le Planning familial, ou de Jean-Marie Le Pen par le CRIJ ? On imagine d’ores et déjà les questions similaires que les uns et les autres pourraient poser à leurs invités : « M. Vanneste, quelles actions recommandez-vous pour mettre fin au harcèlement des jeunes homosexuels dans les établissements scolaires ? » ; « M. Soral, quelle est votre opinion sur l’immigration légale en France ? »; « Mme Boutin, quel regard porte-vous sur l’avortement ? » ; « M. Le Pen, que pensez-vous des propos antisémites de Dieudonné ? ».

Le plan communication & médias du Refuge, pour efficace qu’il soit, prend parfois des chemins très boueux. La dernière question posée laisse entendre que la visite de Mme Boutin pourrait s’achever par la signature d’un gros chèque à l’association Le Refuge. Mais quelle que soit la somme en jeu, est-il bien moral de se prosterner ainsi devant la diva des homophobes, tout en assurant diriger une association qui vient en aide aux LGBT ?

Adoption | Famille | France | Homoparentalité | Homophobie | Politique | UMP | 15.01.2012 - 16 h 19 | 1 COMMENTAIRES
En trois jours, l’UMP enchaîne les gaffes sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe…

Étiquettes : , ,

Cette fin de semaine a été scandée par les déclarations plus tonitruantes les unes que les autres de la part de l’UMP sur la légalisation du mariage pour tous les couples. Comme un peu d’humour ne fait de mal à personne avant de reprendre le travail, rions un peu avec Christine Boutin, Richard Galy et Luc Châtel.

 

1) Grâce à twitter, Boutin se lance dans la voyance.

Les utilisateurs de Twitter ont eu la joie de lire cette phrase pleine d’élégance de la part de Christine Boutin :

@christineboutin 13 janvier 2012

« On me rit au nez quand je m’oppose au mariage homo. Mais on ferait bien de m’écouter parfois. J’avais annoncé la perte du #AAA dès septembre »

Encore un pas, et les homos seront bientôt responsables de la perte du triple A…On comprend bien ce que dit Christine Boutin : elle avait prédit l’effondrement économique de la France, et elle prédit maintenant l’effondrement anthropologique du pays à cause des LGBT. Lorsqu’elle s’abaisse à mettre sur le même plan les LGBT et la perte du triple A, il ne faut plus qu’elle s’étonne que tout le monde lui « rie au nez ».

D’ailleurs, si Christine Boutin souhaite à ce point se lancer dans les prédictions et la voyance, elle va bientôt pouvoir remplacer Elisabeth Teissier, dont on a appris cette semaine que son contrat avec TV Mag ne serait pas renouvelé… Une astrologue richissime et influente, remplacée par une intégriste délirante aux visions paranormales : TV Mag ne perdrait sans doute pas au change.

 

2) A Mougins (Alpes Maritimes), le maire dérape et présente ses excuses.

Lors de ses bons voeux, le maire de Mougins s’est laissé aller à l’un de ces dérapages dont les politiques ont le secret… Pour lui, l’adoption et le mariage devraient être interdits aux LGBT, et donc réservés aux « couples normaux ». Un témoin présent à la cérémonie raconte : « Il y a eu comme un flottement, un malaise dans l’assemblée. On s’est regardés, étonnés de ce qu’on avait entendu. »

Ces propos ayant choqué les administrés de la ville, le maire a présenté ses excuses :

« Je n’avais pas à dire « couples normaux ». Je voulais dire « habituels ». Je fais mon mea culpa […] D’autant que je suis concerné par ce genre de propos qui laissent à désirer : je me suis toujours battu pour que mon enfant handicapée n’ait pas à subir ce genre de paroles […] Je suis responsable de mes propos et mes mots n’étaient pas bien choisis. S’ils ont choqué certaines personnes, je les prie de bien vouloir m’en excuser. Je leur présente volontiers mes excuses »

 

3) Pour Luc Châtel, l’UMP est à rebours de l’histoire.

Enfin, Luc Châtel s’embrouille de manière très amusante en donnant son opinion personnelle sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Point positif : ces déclarations dû faire bondir Mme Boutin, qui voue déjà une franche haine au ministre de l’Education. Luc Châtel a rappelé qu’il avait été lui-même « fortement opposé au mariage homosexuel », mais qu’il avait remis en cause ses convictions : « Puis je vois la société évoluer, je vois le monde changer et je m’interroge ».

Là où ça dérape, c’est que tout en étant favorable à cette mesure, Luc Châtel essaie de s’obliger à en justifier l’interdiction… Il commence d’abord par se dédouaner : « C’est un sujet tellement personnel que je vous exprime, un avis personnel qui n’engage pas le membre du gouvernement que je suis ». Puis il se lance dans des généralités qui lui évitent de citer Nicolas Sarkozy : « Je pense que c’est une tendance de l’histoire, une évolution et sans doute qu’un jour il y aura une légalisation du mariage homo ».

Déjà, cette phrase montre que l’UMP va à rebours de l’histoire et combat vainement une mesure qu’il trouve bonne et qui sera de toute façon prise un jour. Mais Luc Châtel finit par se prendre définitivement les pieds dans le tapis : « Est-ce qu’il faut accélérer les choses en légiférant aujourd’hui? Je ne le crois pas, mais il y a des étapes. Nicolas Sarkozy avait proposé en 2007 l’union civile qui ne s’est pas faite ». Si quelqu’un comprend un traître mot à ce que signifient ces trois phrases de charabia, et s’il s’agit d’une défense ou d’une attaque de Nicolas Sarkozy, qu’il laisse un commentaire ci-dessous…
Adoption | Famille | France | Mariage | Politique | UMP | 12.01.2012 - 23 h 36 | 4 COMMENTAIRES
Nicolas Sarkozy favorable au mariage pour les couples gays et lesbiens ?

Étiquettes : , ,

On le savait depuis quelques semaines : plusieurs ténors de l’UMP sont favorables au mariage pour les couples de même sexe. Cette fois, c’est Libération qui l’affirme : le président Sarkozy lui-même serait sur le point de donner son aval pour inscrire au programme de l’UMP… l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Mais attention : le président ne se décidera qu’en fonction de son intime conviction, et après avoir écouté l’avis de Jean Castex, le secrétaire général adjoint de l’Elysée chargé des questions sociétales. Une réunion est prévue dans quelques jours pour qu’une décision définitive soit prise à ce sujet.

Le problème est compliqué pour l’UMP, qui poursuit deux ambitions contradictoires entre elles. Le parti présidentiel souhaite en effet humaniser l’image du président, mais il ne veut surtout pas faire fuir l’électorat de droite. En tous les cas, les conseillers du président sont unanimes (ce qui est rare) : ce sujet ne doit pas devenir un sujet majeur de la campagne. C’est sans doute l’une des raisons qui a amené Libération à en faire sa une !

Une fausse promesse ? Christine Boutin a été la première à réagir. Elle a déclaré que l’un des sens de sa candidature était justement de « s’opposer profondément » à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Rappelons que le PCD souhaite faire inscrire dans la constitution la définition du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. Dès jeudi soir, les autres réactions fusent aussi, en particulier sur BFM TV et Europe 1. Interrogé par téléphone, Jacques Myard considère que cette information est « une manipulation », qu’elle n’est « pas sérieuse », et qu’elle n’a pour but que de « semer la zizanie ». Jean-Luc Roméro rappelle quant à lui que les LGBT ont déjà eu droit à beaucoup de promesses en 2006 de la part de l’UMP (contrat d’union civile, statut du beau-parent…), mais qu’aucune d’entre elles n’a été tenue au cours du mandat de Nicolas Sarkozy. Pour lui, cette annonce n’est qu’un ballon d’essai, et il doute donc que Nicolas Sarkozy réalise cette mesure au cours d’un éventuel mandat 2012-2017.

Evidemment, en ce qui concerne l’adoption, les LGBT ont bien peu à attendre de l’UMP, dont les plus extrémistes, et notamment la Droite populaire, veulent même dorénavant refuser à un célibataire le droit d’adopter…

France | Politique | UMP | 08.01.2012 - 01 h 48 | 4 COMMENTAIRES
Pèlerinage en monospace et railleries du Modem : le Boutin show s’écroule.

Étiquettes : , , ,

Après avoir réussi à s’imposer auprès de Nicolas Sarkozy en 2007 jusqu’à devenir l’une de ses ministres, Christine Boutin connaît la déchéance et s’enfonce peu à peu dans la spirale de l’échec. Malgré les fêtes, on ne boit pas beaucoup de champagne, ces temps-ci, dans les locaux du PCD, le petit Parti Chrétien Démocrate de la passionaria anti-LGBT.

1) Boutin et l’UMP : Je t’aime… moi non plus.

Il est clair que le temps de l’harmonie heureuse entre Nicolas Sarkozy et Christine Boutin est passé depuis plusieurs mois. Non seulement les ténors de l’UMP semblent se différencier de plus en plus des idées extrémistes de Mme Boutin, mais en plus cette dernière accuse l’Elysée de bloquer les parrainages qui lui permettraient d’être candidate à l’élection présidentielle. Elle clame sur toutes les ondes qu’elle n’a aujourd’hui que 163 signatures, sur les 500 nécessaires. Pour remédier à cela, elle va partir en pèlerinage, et elle menace dans le même temps d’appeler ses électeurs potentiels à voter pour… François Bayrou.

2) J’irai à Compostelle – en monospace. 

Si Christine Boutin part en pèlerinage sur les chemins de Saint-Jacques en Compostelle, ce n’est pas pour se ressourcer, ni pour prier les divinités catholiques de lui accorder ses signatures. Sa méthode étonnante pour effectuer un pèlerinage déclenche l’hilarité : Christine Boutin va accompagner les pèlerins… en montant à bord d’un monospace !  Il est évidemment douteux qu’elle se donne la peine de le conduire elle-même…

Elle ira ainsi de ville en ville pour supplier chaque élu de lui accorder sa signature, au nom du bon Saint Jacques, et surtout des retombées économiques dont le pèlerinage fait profiter ces villes. On l’imagine en train de parcourir les petites routes à bord de son monospace, de Sorigny à Châtellerault et de Saint-Sauvant à Blaye, en dépassant allègrement les pèlerins qui s’essoufflent à pied, et en faisant une halte dans chaque mairie pour faire ses petites affaires et tractations.

3) Qui veut gagner mes 1% ?

Le ridicule ne tuant pas, Christine Boutin se remet tant bien que mal de chacune de ses élucubrations. La dernière en date : elle serait prête à appeler à voter pour… François Bayrou ! Le Président du Modem n’a même pas daigné répondre lui-même : il en a chargé Jean-Luc Benhamias. On ne peut pas dire que les partis se battent pour récolter les maigres « 1% » promis par Christine Boutin. L’UMP n’en veut pas, et le Modem… n’en veut pas non plus ! Jean-Luc Benhamias résume ainsi la réaction du Modem à la proposition de Christine Boutin : « Nous prenons ça avec humour ». Pour lui, il faut prendre cette idée « comme une blague », et il l’invite à « faire demi-tour » pour se « choisir un autre cheval ». Et, comme pour donner le coup de grâce à Christine Boutin, François Bayrou s’est engagé ce jeudi 05 janvier pour l’homoparentalité (mais contre le mariage LGBT).

La campagne présidentielle ne s’annonce pas d’un très haut niveau sur le plan du débat d’idées, mais si Christine Boutin continue à s’accrocher ainsi, on pourra au moins rire beaucoup.

Famille | France | Homoparentalité | Homophobie | Politique | UMP | 22.12.2011 - 03 h 34 | 34 COMMENTAIRES
Selon Christine Boutin, « tous les leaders de l’UMP sont favorables au mariage homosexuel ».

Étiquettes : , ,

Christine Boutin fait partie de ces petits candidats de droite, qui ont juré coûte que coûte que l’on parlerait d’eux. Résolue au départ à changer son image, elle est pourtant vite revenue à ses fondamentaux : combattre l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples LGBT. Son humeur explosive nous donne l’occasion d’apprendre bien des choses sur elle et sur l’UMP.

1) « Tous les leaders de l’UMP sont favorables au mariage homosexuel ».

Eh oui, qu’on se le dise : selon Christine Boutin, « Tous les leaders de l’UMP sont favorables au mariage homosexuel ». La Présidente (du PCD) n’a pas peur de balancer des noms : « M. Juppé, Mme Jouanno, M. Le Maire »… Pour elle, « on va à grandes enjambées vers le mariage homosexuel »… même si la droite est réélue.

En ce qui concerne les noms cités, Christine Boutin a bien suivi l’actualité de l’année 2011 : Alain Juppé estime en effet depuis juin 2011 qu’il faut donner aux LGBT « exactement les mêmes droits qu’aux hétérosexuels », Chantal Jouanno est favorable au mariage et à l’adoption pour les LGBT depuis mars 2011, et on peut lire sur le site du ministère de l’agriculture (!) que Bruno le Maire est « favorable à l’égalité des droits pour les homosexuels en France », depuis juin 2011 lui aussi… On aurait pu rajouter à ces noms ceux de Nadine Morano, Roselyne Bachelot, Luc Châtel, Xavier Bertrand, et de quelques députés UMP.

On ne peut cependant que s’étonner de ces revirements soudains de « tous les leaders de l’UMP », qui, pour la plupart d’entre eux, se sont produits… tout juste un an avant l’élection présidentielle. Et si tous les leaders de l’UMP sont favorables au mariage pour les LGBT, qu’en est-il des Fillon, Longuet, Alliot-Marie, Debré (Bernard et Jean-Louis), Greff, Leonetti, Mariani, Dati, Kosciusko-Morizet, etc., qui refusent encore le mariage aux LGBT ? Sont-ils déjà des has been du Parti Populaire, tellement marginalisés que plus personne, y compris Christine Boutin, ne les considère comme des leaders légitimes ?

2) « Je débloquerai la bombe atomique. Je suis en guerre. »

Depuis le 09 décembre 2012, Christine Boutin a déclaré, à plusieurs reprises, être prête à lancer la « bombe atomique » contre Nicolas Sarkozy si elle n’obtenait pas les 500 signatures de maires et élus locaux, qui lui sont indispensables pour se présenter à l’élection présidentielle. On apprend aujourd’hui que cette bombe atomique devrait être lâchée en février 2012… Mais la diva du PCD refuse toujours d’en dire plus sur la nature de cette bombe. Des révélations sur Nicolas Sarkozy ? Des scoops sur ses anciens ministres ? Des détails sur l’UMP et ses responsables ? Il faudra sans doute attendre février pour le savoir – sauf si Christine Boutin obtient ses 500 signatures d’ici-là. D’ailleurs, si elle déclare ne pas « bluffer », Christine Boutin avoue toutefois qu’elle pense qu’elle n’aura pas à se servir de cette bombe, qui n’est qu’une « arme de dissuasion« .

3) « J’ai toujours eu des tas d’amis homosexuels »

Enfin, c’est une troisième bombe que prépare Christine Boutin depuis des mois : tout en combattant les droits civils des LGBT, elle veut rentrer dans les bonnes grâces de ceux qu’elle conspue depuis plus de 12 ans. Dans un excellent article de Gaspard Dhellemmes, on apprend que Christine Boutin s’est offert les services du jeune héritier Charles Consigny, étudiant homosexuel et mondain qui, ce n’est pas banal, a cosigné un livre avec son célèbre papa, le publicitaire Thierry Consigny. L’article de Gaspard Dhellemmes, qui est lui aussi étudiant, fait un carton sur le site Rue89, où il a déjà été lu près de 19000 fois entre le mercredi 21.12 à 18h et le jeudi 22.12 à 5h du matin. C’est un succès bien mérité pour le brillant étudiant – je parle là, bien sûr, de Gaspard Dhellemmes, et non de Charles Consigny.

Consigny sera-t-il l’alibi gay de Christine Boutin ? A en croire les propos du sémillant fils à papa riche publicitaire et petit-fils de grand-papa très très haut fonctionnaire, c’est déjà fait : ne clame-t-il pas à qui veut l’entendre que Christine Boutin « n’est pas homophobe » ? Qu’il est beau de le voir affirmer que Christine Boutin est « une femme qui durant plus de trente ans de vie politique ne s’est pas une seule fois écartée de l’intégrité morale, et qui a réussi le tour de force de ne pas, pour autant, se soustraire à l’odieux carcan intellectuel imposé par le politiquement correct » ! L’éloge semble même un peu sobre : il aurait sans doute fallu rappeler également la verve de ses discours anti-pacs en 1998, ou le montant des revenus qui lui étaient promis pour enfiler des poncifs, en pleine crise de 2008, sur la mondialisation et la répartition des richesses.

Enfin, Christine Boutin a-t-elle écrit en 1998 : « Où placera-t-on la frontière, pour un enfant adopté, entre l’homosexualité et la pédophilie » ? A-t-elle déclaré, à l’Assemblée nationale : « toutes les civilisations qui ont reconnu et justifié l’homosexualité comme un mode de vie normal ont connu la décadence » ? Oui. Mais elle compte malgré tout capter les voix d’un certain électorat LGBT, et surtout montrer son ouverture d’esprit, en fricotant avec une association LGBT qui a su se faire connaître des médias et des politiques. Cela fait pourtant des mois que Christine Boutin vous le dit : « « J’ai des homosexuels qui viennent passer des vacances chez moi ! ». Alors, quand elle voit une association qui vient en aide « aux personnes homosexuelles en détresse », elle ne peut qu’envoyer un courriel de soutien… et s’acheter ainsi à la fois une publicité et une caution morale à bien peu de frais.

Conclusion : « A la maison, dans l’eau, ma philosophie c’est… »

Elle est prête à tout pour que l’on parle d’elle, vous disait-on en début d’article. Jusqu’à jouer réellement les Mères Noël dans un happening à la Mélenchon pour enquiquiner les galeries Lafayette où, plus que jamais, il se passe décidément toujours quelque chose…

Mais si Charles Consigny, puisqu’il est conseiller en communication, lui proposait de réaliser un tour exceptionnel, dont aucun candidat à la présidentielle n’a usé jusqu’alors ? Un truc réellement inattendu, qui pourrait aussi être « la bombe atomique » dont nous a avertis la candidate depuis 10 jours ?

Bon sang… mais c’est bien sûr ! Christine Boutin elle-même ne nous a-t-elle pas envoyé un indice en déclarant, en septembre 2011… « J’aime être nue » ! Quittons-nous donc sur ces mots, qui annoncent peut-être la bombe atomique qui sera lâchée en février 2012 :

« A la maison, dans l’eau, ma philosophie c’est zéro vêtement. J’aime être nue, libre de mes mouvements. C’est mon côté direct. Et ça évite de se faire tailler des costards ! »

Education | France | Homoparentalité | Homophobie | Medias | Politique | 01.11.2011 - 22 h 38 | 1 COMMENTAIRES
Christine Boutin : « Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale. »

Étiquettes : , ,

Panique à bord dans le camp de Christine Boutin : interrogée par BFM-TV sur l’intégration des familles homoparentales au programme de « Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain » des Terminales Littéraires, Christine Boutin bafouille, s’emporte, et finit par déclarer : « Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale. »

Répétant qu’elle « ne comprend pas » le ministre Luc Châtel, qu’elle est « stupéfaite », qu’elle trouve tout cela « inacceptable », Christine Boutin s’embourbe d’abord dans des considérations pseudo-économiques : « nous sommes dans une crise correspondant à une guerre mondiale sur le plan économique ». Elle se raccroche ensuite au sujet sur lequel elle est interrogée, et lance : « Nous sommes dans une guerre mondiale sur le plan de la morale, et moi je veux rappeler un certain nombre de valeurs, pour reconstruire ce monde. »

Il faudrait que Mme Boutin prenne garde à ne pas outrepasser les limites de la décence : sait-elle bien ce qu’ont été les deux guerres mondiales du 20e siècle ? Les soldats et les civils qui sont morts au cours de ces deux guerres trouveraient-ils normal qu’on invoque leur sacrifice pour se battre contre la reconnaissance des droits civils aux familles LGBT ? On sait depuis longtemps que le fanatisme de Mme Boutin l’amène à manquer de toute retenue ; on saura désormais que l’outrance verbale peut aller jusqu’à évoquer les « guerres mondiales » de l’histoire du 20e siècle pour lutter contre les LGBT.

Publicité