4297 Associations | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Associations | Discriminations | Education | Famille | Homoparentalité | Homophobie | International | Mariage | Medias | Politique | 10.08.2014 - 21 h 11 | 0 COMMENTAIRES
« L’Egalité des Droits dépase les frontières » : LGBT d’Europe, unissons-nous !

Étiquettes : , , , , , , ,

Ce billet a pour but de présenter une petite vidéo réalisée en Ukraine par 40 jeunes militants LGBT de toute l’Europe, qui a déjà été vue plus de mille fois en deux jours. Ce clip a une valeur symbolique importante : il nous rappelle que les droits LGBT sont une problématique européenne et internationale, et que l’Europe toute entière doit s’engager davantage pour les défendre.

1) Le contexte européen : « A vos marques, Prêts… Egalité ! »

youth_in_action_logoL’Union européenne a mis en place un vaste programme d’éducation intitulé « European Youth in Action » (Jeunesse Européenne en action). Ce programme est à destination des jeunes de 13 à 30 ans, et a pour ambition de favoriser la mobilité internationale des jeunes Européens, ainsi que leur sens de la citoyenneté, de la solidarité et de la tolérance.

C’est dans ce cadre qu’a lieu le projet « Ready Steady Equal » (« A vos marques, prêts,.. Egalité »), destiné à lutter contre les discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle. Au sein de ce projet, un stage a eu lieu, du 26 jullet au 03 août 2014, à Lviv, grande ville d’Ukraine, située à l’Ouest du pays. Il a permis à 40 jeunes militants des droits LGBT, issus de l’Union européenne et de pays du continent européen, de se rencontrer et de dialoguer entre eux sur les droits LGBT en Europe.

Le choix de l’Ukraine comme pays de rencontre est significatif, alors que les droits des LGBT sont toujours très largement ignorés voire combattus dans ce pays en proie à de vifs affrontements à la fois en interne et avec la Russie.

2) Le clip réalisé : « L’égalité des droits dépasse les frontières ».

A la fin de ce stage, les participants, issus de 10 pays, ont réalisé un clip, par le biais de la plate-forme Bell Media. Cette vidéo est intitulée « Equal Rights are bigger than Borders » : « L’égalité des droits dépasse les frontières ». Elle montre l’importance de la coopération entre les citoyens des différents pays européens pour faire progresser l’égalité des droits :

En voici la traduction en français :

– Je suis du Royaume-Uni, et j’aimerais envoyer un message à mes amis LGBT en Ukraine. Je veux qu’ils soient forts, et je les soutiens dans leur combat pour l’égalité.

– Nous vivons en Ukraine, et nous soutenons nos amis italiens dans leur lutte contre l’homophobie.

D’Italie, nous souhaitons que nos amis polonais puissent se sentir en sécurité lorsqu’ils s’expriment dans la rue.

– J’habite en Pologne, et j’espère que la Turquie va inclure les droits des LGBT dans sa constitution.

– Nous sommes trois militants LGBT de Turquie, et nous soutenons le droit au mariage pour nos amis allemands.

– Je viens d’Allemagne, et je souhaite que mes amis géorgiens puissent vivre sans être discriminés.

– Je suis de Géorgie, et je soutiens les droits LGBT en République Tchèque.

– Je suis de République tchèque, et je veux que mes amis d’Azerbaïdjan soient protégés des crimes de haine.

– Les Azerbaïdjanais veulent que le gouvernement britannique enseigne les questions LGBT dès l’école.

Chacun aura compris l’une des moralités de la vidéo : les citoyens européens se soutiennent les uns et les autres dans les combats respectifs qu’ils mènent au sein de leur pays pour faire avancer l’égalité des droits. Les combats individuels et nationaux doivent converger vers une amélioration globale et européenne des droits LGBT. Ces jeunes en appellent donc à la responsabilité des dirigeants et représentants de l’Union européenne, ainsi qu’à celle des gouvernements et parlementaires nationaux de tous les pays du continent européen. Mais cette vidéo est à aussi à l’adresse du grand public : c’est à chaque citoyen européen de ces différents pays que ces jeunes militants veulent s’adresser.

3) Les adversaires des droits LGBT s’organisent déjà à l’échelon européen.

Manifestation en Allemagne, aux logos de la Manif pour Tous.

Manifestation en Allemagne, aux logos de la Manif pour Tous.

Ce genre d’action, soutenue par la commission européenne, est aujourd’hui de la plus grade utilité. En effet, les opposants aux droits LGBT ont, quant à eux, déjà réalisé la Sainte Alliance anti-LGBT en Europe. Cette internationalisation de la lutte contre les droits civils des LGBT a été menée sous la houlette de Louis Montané de la Roque, qui n’est rien de moins qu’un descendant de Hugues Capet !

Voici trois exemples où l’on retrouve l’influence néfaste du mouvement « La Manif pour Tous » en Europe. Ils ne sont présentés ici que brièvement, mais ils mériteraient de faire chacun l’objet d’un article plus approfondi. En effet, ils sont chacun révélateurs des objectifs de la Manif pour Tous au niveau européen, et des problématiques LGBT qui traversent actuellement les différents pays.

a) En Allemagne

La Manif pour Tous allemande « Die Demo für Alle » a manifesté en Bade-Wurtemberg pour protester contre l’instauration de programmes scolaires visant à lutter contre l’homophobie dans les écoles primaires. Elle a malheureusement obtenu gain de cause en partie. Elle réalise à présent une pétition pour s’opposer à un projet similaire porté par le gouvernement de Basse-Saxe.

La Manif pour Tous en Italie

La Manif pour Tous en Italie

b) En Italie

La Manif pour Tous Italia s’oppose depuis plusieurs mois à l’instauration d’une loi destinée à sanctionner les propos et actes homophobes. Les manifestants affirment défendre la liberté d’expression contre les prétendus dérives totalitaires d’un imaginaire « lobby gay ». Ils sont ainsi apparus avec, entre autres, des baillons arc-en-ciel sur la bouche.

c) En Croatie

En Croatie, la Manif pour tous a inspiré le collectif « Au nom de la famille », qui a interdit par référendum l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Ce collectif a en effet fait introduire dans la constitution la définition du mariage comme union d’un homme et d’une femme. Son logo, ses méthodes et ses objectifs sont très proches de ceux de la Manif pour tous.

4) Qui défend actuellement les droits LGBT au niveau européen ?

Heureusement, l’égalité des droits est d’ores et déjà défendue, aujourd’hui même, par au moins quatre instances au niveau européen, qui sont cependant encore beaucoup trop peu connues par le grand public :

ilga europel’association ILGA-Europe, qui réunit 417 organisations-membres issues de 45 pays européens. Il s’agit de la branche européenne de l’Association Ilga, fédération internationale d’associations de lutte pour l’égalité des droits.

l’Intergroupe « Droits LGBT » au Parlement européen, qui réunissait 175 eurodéputés durant la précédente législation (2009-2014), et qui devrait être reconduit durant cette session.

nelfale réseau Rainbow Rose, qui rassemble les partisans de l’extension des droits LGBT au sein des partis socialistes, travaillistes et sociaux-démocrates, dans le cadre du Parti Socialiste Européen (PSE)

le réseau Nelfa, qui défend les droits des familles homoparentales en Europe.

Au niveau international, et donc supra-européen, on pourra également noter l’investissement d’associations comme Amnesty International ou les campagnes d’All Out.

L’intérêt de la vidéo ci-dessus est donc de nous montrer que :

– le grand public et les militants doivent comprendre que la défense de l’égalité des droits se joue aujourd’hui au niveau européen et international, et il faut s’investir dans ces organisations internationales,

l’Union européenne doit saisir à bras-le-corps les responsabilités qui lui incombent, en promouvant plus largement encore, en son sein et à l’international, la lutte pour l’égalité des droits,

les instances qui luttent d’ores et déjà au niveau européen pour l’égalité des droits doivent être davantage connues au sein du grand public. J’espère que ce billet aura permis d’y contribuer.

Associations | Homophobie | Mariage | Politique | UMP | 01.02.2014 - 00 h 56 | 9 COMMENTAIRES
Après avoir signé la charte de la Manif pour Tous, Charles Beigbeder voudrait se refaire une vertu grâce au Refuge.

Étiquettes : , , , ,

L’association Le Refuge, reconnue d’utilité publique, remplit un rôle important dans la société française : elle accueille les jeunes LGBT chassés de chez eux par leurs parents, en raison de leur orientation sexuelle. Malgré cet objectif louable et une efficacité reconnue, l’association a cependant fait par le passé des choix médiatiques qui ont donné lieu à polémique. Parmi ceux-ci : l’organisation d’une rencontre, contestée, avec les membres du groupe de rap Sexion d’Assaut en 2011, ou bien, plus problématique, l’accueil regrettable de Christine Boutin lors d’une visite en 2012.

Charles Beigbeder

Un nouveau pas semble avoir été franchi cette semaine, puisque Jacky Majda, candidat aux élections municipales dans le 3eme arrondissement, affirme que des responsables du Refuge auraient accepté de rencontrer, le 11 février prochain, l’homme d’affaires Charles Beigbeder, lui-même candidat aux élections municipales de Paris. Cette annonce, si son contenu est avéré, est une très mauvaise nouvelle.

Charles Beigbeder a fondé le mouvement de droite dissident « Paris Libéré » pour concurrencer Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) sur sa droite. Pour ce faire, il a réuni autour de lui des candidats dans tous les arrondissements de Paris : c’est à ce titre qu’il a pris rendez-vous avec le Refuge, et sa demande, de ce point de vue, pourrait sembler légitime au premier abord.

Cependant, ce qui pose gravement problème, c’est que Charles Beigbeder est avant tout un soutien politique actif et influent de la Manif pour Tous. Son nom figure très officiellement sur le site de la Manif pour Tous, parmi les soutiens affichés du mouvement. Pire, Charles Beigbeder était l’un des intervenants de prestige qui se sont exprimés lors de la soirée de lancement de Sens Commun, un rassemblement de cadres de la Manif pour Tous bien décidés à peser en politique, au sein de l’UMP, contre le mariage pour tous et les droits des LGBT (comme la PMA pour les couples de femmes). Pour Charles Beigbeder, ce mouvement issu de la manif pour tous, destiné à continuer sur le plan politique la lutte contre le mariage pour tous,  fait honneur, par ses combats, à « la noblesse de l’engagement politique« .

Le cynisme est poussé jusqu’à son comble lorsqu’on apprend que Charles Beigbeder a signé la charte de la Manif pour Tous pour les élections municipales… une dizaine de jours avant sa rencontre prévue avec le Refuge ! Cette charte engage tout signataire à faire en sorte que les pouvoirs législatif et exécutif aient pour objectif d’ « Abroger la Loi Mariage et Adoption pour Tous« . Cela permettrait en effet, selon la charte signée par Charles Beigbeder, de « préserver et restaurer la filiation père-mère-enfant », ainsi que de « favoriser l’éducation des enfants par leurs parents ». Charles Beigbeder, en signant cette charte, s’est également engagé à « refuser l’ouverture de la PMA aux couples de femmes ».

Enfin, Charles Beigbeder souhaite explicitement qu’un maire et un conseil municipal tout entier puissent refuser de célébrer un mariage entre deux personnes de même sexe, et que ce couple soit donc prié d’aller voir ailleurs, dans d’autres communes, si un édile ou un conseiller municipal veut bien accepter de les marier. La charte engage en effet Charles Beigbeder à tout faire pour « inscrire dans le droit la reconnaissance pour les élus de se prévaloir de la liberté de conscience dans l’application de la Loi Mariage et Adoption pour Tous« .

Faut-il encore en ajouter ? Signalons que la tête de liste choisie par Charles Beigbeder pour candidater dans le 1er arrondissement est Stéphane Journot, « exclu de l’UMP pour ses dérapages homophobes« . Il avait notamment écrit : « Ce qui est cool avec Act Up, c’est qu’ils portent déjà le triangle rose. Ça va faciliter les choses… »

Anne Lebreton, ex-UDI, nommée tête de liste « Paris Libéré » dans le 4eme, a préféré rompre les ponts avec Charles Beigbeder, plutôt que d’être associée à Stéphane Journot, « une personnalité réputée pour ses propos homophobes ».

En 2013, les responsables du Refuge avaient refusé un don qui leur avait été promis par… Frigide Barjot. Ils avaient alors fait preuve d’une clairvoyance et d’une sagesse qui étaient tout à leur honneur, car les actes et propos de Frigide Barjot ont causé un tort incommensurable aux jeunes LGBT. Par conséquent, il ne serait pas compréhensible qu’aujourd’hui, ils rencontrent, comme si de rien n’était, un homme qui est un soutien de premier plan à la Manif pour Tous. Chacun sait à quel point ce mouvement est dangereux pour les jeunes LGBT, et Frigide Barjot elle-même a dénoncé depuis, à plusieurs reprises, la « radicalisation idéologique » des responsables et des membres de la Manif pour Tous !

Au nom du respect et de la confiance que j’ai pour cette association, je demande donc aux responsables du Refuge, nationaux et régionaux, de ne pas faire le jeu de Charles Beigbeder en le rencontrant, le 11 février. Au même titre que le don de Frigide Barjot n’a pas été accepté par l’association en 2013, il n’est pas envisageable qu’un homme qui lutte autant contre les droits des LGBT puisse tenter de se refaire une image médiatique sur le dos du Refuge et de ses membres. Le Refuge a déjà reçu Christine Boutin, qui continue à s’en prendre aux LGBT sur tous les plateaux (elle soutient désormais l’extrémiste Béatrice Bourges et la soralienne Farida Belghoul). L’association ne doit pas se compromettre une seconde fois, et se faire ainsi complice de la duplicité idéologique d’hommes politiques aux engagements peu scrupuleux. Si elle prenait la décision éminemment regrettable d’organiser cette rencontre officielle avec Charles Beigbeder, de nombreux membres se sentiraient trahis – à juste titre.

Mise à jour le 03 février 2014 : La direction du Refuge a démenti les informations que des membres importants de l’équipe de Charles Beigbeder ont fait circuler. Le Refuge annonce en effet que la direction a décidé de ne pas valider l’organisation de cette rencontre, qui avait pourtant été annoncée comme d’ores et déjà fixée au 11 février par des proches de Charles Beigbeder.

Adoption | Associations | France | Histoire | International | Mariage | Politique | Quiz | 29.12.2013 - 02 h 05 | 0 COMMENTAIRES
Quiz de l’actualité LGBT : l’année 2013 en 20 questions.

Étiquettes :

L’année 2013 a été riche en actualités pour les LGBT de France et du monde entier. Mais avez-vous bien suivi les événements de cette année ?

Les 20 questions ci-dessous vous aideront à tester vos souvenirs… et à rafraîchir votre mémoire !

Petit conseil : avant de commencer le test, munissez-vous d’un papier et d’un crayon, ou bien ouvrez un fichier de traitement de texte, pour noter quelque part la réponse que vous choisissez pour chaque question.

Bon courage à toutes et tous !

 

Question 1 – Rapporteur du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, Erwann Binet est député PS de la huitième circonscription…

A/ De Dordogne

B/ De l’Hérault

C/ De l’Isère

D/ Du Doubs

 

Question  2 – Le 13 janvier 2013, la « Manif pour tous » lance une nouvelle manifestation contre l’égalité des droits. Peu avant la manifestation, Xavier Bongibault se laisse aller à une étonnante comparaison qui déclenche un tollé. Selon lui : « La ligne que défend aujourd’hui François Hollande », c’est « la ligne qui était défendue par un homme…

A/ Que la Russie a accueilli à partir de 1917″.

B/ Que Vichy a hébergé pendant la seconde guerre mondiale ».

C/ Que la Chine a subi durant des dizaines d’années ».

D/ Que l’Allemagne a bien connu à partir de 1933″.

 

Question 3 – Le 1er février 2013, au cours des débats sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, le député Jacques Myard (UMP) entame une défense de « l’altérité sexuelle » et de l’égalité entre les sexes. Pour appuyer sa démonstration, il développe un exemple surprenant, et commence son raisonnement en déclarant à une députée PS : « Madame Coutelle, je vais vous faire un aveu : je fais très bien…

A/ l’amour à ma compagne

B/ les petits gâteaux de Bretagne

C/ le guide en haute montagne

D/ le poulet au champagne

 

Question 4 – A l’Assemblée nationale, la députée Corinne Narassiguin a été responsable pour le groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC) du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Elle ne pourra pas assumer cette charge jusqu’au vote de la loi, car, le 15 février 2013,…

A/ Le conseil constitutionnel invalide son élection

B/ Elle est nommée au cabinet de François Hollande

C/ Elle choisit de devenir députée européenne

D/ Elle est élue maire d’une grande ville des USA

 

Question 5 – En mars 2013, le Monde observe à la loupe les trente-sept associations co-organisatrices de la Manif pour tous. Parmi elles, beaucoup sont de simples coquilles vides. Laquelle de ces propositions ne désigne pas l’un des mouvements qui ont été affichés comme soutien de la Manif pour Tous ?

A/ Enfance Equilibre

B/ Le Cler Amour et Famille

C/ Enfants de tous pays

D/ Cosette et Gavroche

 

Question 6 – Le 24 mars 2013, Christine Boutin s’évanouit durant une manifestation contre l’égalité des droits, où elle prétend avoir aspergée de gaz lacrymogène. Les parodies se succèdent très vite sur internet, notamment grâce au tumblr « Joue-la comme Boutin ». Sur Canal +, quelle femme politique ira jusqu’à faire semblant de s’évanouir dans son fauteuil pour parodier le malaise de Christine Boutin ?

A/ Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement

B/ Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre de la Santé et des Sports

C/ Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique

D/ Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, ministre des Droits des Femmes

 

Question 7 – Le 12 avril 2013, le Sénat approuve le projet de loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Parmi ces parlementaires, qui a voté en faveur du mariage pour tous ?

A/ Fabienne Keller (UMP)

B/ Jean-Noël Guerini (PS)

C/ Roger Karoutchi (UMP)

D/ Jean-Pierre Chevènement (MRC)

 

Question 8 – Le 23 avril 2013, à 17h05, Claude Bartolone annonce : « Après 136 heures et 46 minutes de débats, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe ». Christiane Taubira prononce alors un émouvant discours où elle s’adresse en particulier aux jeunes LGBT « qui ont été blessés et désemparés » par les opposants au mariage pour tous. Elle leur demande solennellement de « garder la tête haute » face à l’adversité. Elle conclut son intervention par la phrase : « Les vérités tues – celles que l’on tait – deviennent vénéneuses », qui est une citation tirée des oeuvres de…

A/ Friedrich Nietzsche

B/ René Char

C/ Aimé Césaire

D/ Paul Eluard

 

Question 9 – Lors du vote de la loi à l’Assemblée nationale en avril 2013, quel farouche opposant à la loi sur le mariage pour tous s’est trompé, et a voté en faveur du mariage pour tous?

A/ Hervé Mariton

B/ François Fillon

C/ Henri Guaino

D/ Gilbert Collard

 

Question 10 – Après validation du texte par le Conseil constitutionnel, François Hollande peut enfin promulguer la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe…

A/ Le 06 mai 2013

B/ Le 10 mai 2013

C/ Le 15 mai 2013

D/ Le 18 mai 2013

 

Question 11 – Après y avoir été autorisés quelques mois, puis interdits durant quatre ans, les mariages entre personnes de même sexe peuvent à nouveau être célébrés dès le 29 juin 2013

A/ En Uruguay

B/ En Californie

C/ Au Brésil

D/ A Hawaï

 

Question 12 – Le 11 juillet 2013, Michel Teychenné remet officiellement à l’un des principaux ministres du gouvernement Ayrault son rapport consacré à la lutte contre les discriminations LGBT-phobes…

A/ A l’école

B/ En entreprise

C/ A l’armée

D/ Dans le sport

 

Question 13 – Le 19 août 2013 ont lieu les tout premiers mariages entre personnes du même sexe célébrés…

A/ En Angleterre

B/ En Australie

C/ En Nouvelle-Zélande

D/ En Nord Pas-de-Calais

 

Question 14 – Le 28 septembre 2013, dans quel pays la gay pride est-elle interdite pour la troisième année consécutive « en raison de sérieuses inquiétudes concernant la sécurité » ?

A/ En République tchèque

B/ En Serbie

C/ En Hongrie

D/ En Croatie

 

Question 15 – Durant l’été 2013, Dominique, de nationalité française, et son compagnon Mohammed, de nationalité marocaine, souhaitent se marier. Mais une ancienne convention bilatérale entre le Maroc et la France semble rendre impossible ce mariage entre les deux hommes. Le 11 octobre 2013, le tribunal de grande instance de Chambéry rend son verdict sur ce mariage. Laquelle de ces propositions est vraie ?

A/ Le tribunal de grande instance a interdit le mariage de Dominique et Mohammed en première instance

B/ La cour d’appel a autorisé le mariage de Dominique et Mohammed

C/ La cour de cassation a interdit le mariage de Dominique et Mohammed

D/ La cour européenne des Droits de l’Homme a interdit le mariage de Dominique et Mohammed

 

Question 16 – Le 28 novembre, le rapport Estrela, sur “la santé et les droits sexuels et génésiques”, est adopté en commission des Droits de la femme et de l’égalité des genres du Parlement européen. Il vise notamment à améliorer des droits des femmes et des LGBT dans toute l’Europe. Quelques jours plus tard, le rapport Estrela est finalement rejeté par le Parlement européen, à quelques voix près : les députés lui préfèrent une motion alternative conservatrice, présentée par la droite du Parlement. Parmi ces députés européens, qui a voté pour que le rapport Estrela soit définitivement rejeté ?

A/ Jean-Marie Cavada (Nouveau Centre)

B/ Robert Rochefort (Modem)

C/ Eva Joly (EELV)

D/ Pervenche Beres (PS)

 

Question 17En décembre 2013, un livre révèle l’homosexualité de Steeve Briois, cadre du Front national. D’abord censuré par la justice, l’ouvrage est finalement autorisé par la justice. Qui est l’auteur de ce livre ?

A/ Joseph Macé-Scarron

B/ Gaspard Dhellemmes

C/ Claude Askolovitch

D/ Oscar Nitkowski

 

Question 18En décembre 2013, la militante ouvertement lesbienne Billie King a été choisie par Barack Obama pour…

A/ Représenter les USA aux J.O. de Sotchi

B/ Mettre en place une loi contre les discriminations LGBT-phobes

C/ Interpréter le rôle de Michelle Obama dans un prochain biopic

D/ Prendre la tête de l’ambassade américaine au Vatican

 

Question 19 – Lequel de ces maires ayant marqué l’actualité est le seul des quatre à avoir accepté de célébrer des mariages entre personnes de même sexe en 2013 ?

A/ Xavier Bertrand (Saint-Quentin, 02)

B/ Christian Estrosi (Nice, 06)

C/ Laurent Wauquiez (Le Puy-en-Velay, 43)

D/ Jean-Michel Colo (Arcangues, 64)

 

Question 20 – A la fin de l’année 2013, dans lequel de ces quatre pays les personnes de même sexe peuvent-elles se marier ? 

A/ Finlande

B/ Chili

C/ Brésil

D/ Slovénie

 

Le test est fini. Bravo pour votre persévérance ! Si vous voulez modifier quelques réponses avant de regarder le résultat final, il est encore temps. Dans quelques secondes, il sera trop tard…

Si vous êtes sûr(e) de vos réponses, vous pouvez à présent regarder plus bas et vérifier si votre mémoire ne vous a pas trompé(e) !

 

Attention – Voici les réponses :

 

[SPOILER – ON]

1B 2D 3D 4A 5C 6C 7A 8A 9C 10D

11B 12A 13C 14B 15B 16B 17D 18A 19B 20C

[SPOILER OFF]

 

Voici les résultats :

Vous avez entre 0 et 7 réponses justes : Vous ne vous intéressez pas particulièrement à l’actualité LGBT. Sans être complètement déconnecté du monde, vous ne suivez pas vraiment les événements en lien avec la communauté, et vous n’êtes pas très curieux de savoir ce qu’il s’est déroulé en France ou dans le monde. Un conseil : lisez les articles de yagg régulièrement, et vous y découvrirez plein de petites choses étonnantes, dans les domaines les plus divers. Peu à peu, vous vous prendrez au jeu, et vous apprécierez en tous les cas d’échanger avec la communauté des yaggeurs !

Vous avez entre 8 et 15 réponses justes : L’actualité de cette année ne vous a pas laissé(e) indifférent(e). Que vous ayez été encouragé(e) par les victoires acquises en faveur des droits LGBT, ou que vous ayez été agacé(e) par les prises de position hostiles aux LGBT, vous avez suivi les événements de l’année grâce aux différents médias, généralistes et communautaires. Continuez à lire les articles de yagg : une bonne partie de vos connaissances proviennent sans doute des articles du site ! Et qui sait : votre résultat sera peut-être encore meilleur l’année prochaine !

Vous avez entre 16 et 20 réponses justes : Votre connaissance de l’actualité LGBT ainsi que la précision de vos souvenirs pour cette année 2013 sont absolument admirables ! L’actualité LGBT vous passionne assurément, et vous aimez vous tenir au courant de ce qu’il se passe en France et dans le monde sur ce sujet. Vous aimez consulter les médias, et vous lisez sans doute yagg assidument. Si ce n’est pas encore fait, pourquoi n’y créeriez-vous pas votre propre blog ? En tous cas, félicitations pour vos connaissances impressionnantes !

Associations | France | Internet | Prostitution | 22.11.2012 - 23 h 52 | 26 COMMENTAIRES
Inter-Lgbt et prostitution : un grave cafouillage évité de justesse.

Étiquettes : , , ,

Nicolas Gougain

En ces moments difficiles et historiques, il semble que l’Inter-LGBT a bien failli commettre, en agissant peut-être dans l’urgence, une lourde erreur de communication sur un thème plutôt sensible : la prostitution.

Le 22 novembre 2012, vers 23h50, le collectif Droits des femmes a affirmé sur sa page Facebook que l’Inter-Lgbt a signé le manifeste publié par ce collectif à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Nicolas Gougain (porte-parole de l’Inter-LGBT) a réagi à ce message sur Facebook, et a confirmé que l’Inter-LGBT a bien signé ce texte.

Le problème, c’est que ce manifeste prend ouvertement position contre la prostitution. On peut notamment y lire :

la prostitution est la seule violence où l’auteur ne tombe pas sous le coup de la loi et où c’est la victime qui est condamnée pour racolage

D’autre part, le collectif affirme que les signataires s’engagent :

pour la mise en œuvre d’une véritable politique abolitionniste, reconnaissant donc la prostitution comme une violence, incluant une vraie réinsertion des personnes prostituées, l’abolition du délit de racolage, et une politique de responsabilisation, pénalisation du client.

C’est ainsi que la prostitution est allègrement et aveuglément mélangée avec les violences lesbophobes, les violences conjugales, les viols collectifs… On ne peut pas dire que la position abolitionniste, bien qu’elle soit sans doute sincère, s’exprime ici de manière particulièrement crédible et modérée.

Morgane Merteuil

Morgane Merteuil, escort girl et porte-voix du Syndicat du travail sexuel, a aussitôt réagi, avec la vivacité et la spontanéité qu’on lui connaît :

l’inter LGBT signe l’appel du CNDF qui demande la pénalisation des clients. Nicolas Gougain VENDU COMPLICE DU SIDA.

Sans en arriver à de telles déclarations, certainement écrites sous le coup de la colère, on ne peut que s’interroger sur ce qui a amené l’Inter-LGBT à signer ce texte. Etant donné le contexte très mouvementé, le bureau de l’Inter-LGBT n’a sans doute pas eu le temps de lire ce long texte avec toute l’attention qu’il requiert. Les deux passages sur la prostitution ont sans doute été lus avec un peu de négligence, et leur caractère polémique et outrancier a dû échapper à la vigilance des responsables de l’Inter-LGBT.

Il semblait donc urgent que l’Inter-LGBT demande au plus tôt la modification du texte, ou bien qu’elle en retire sa signature. C’était d’autant plus urgent que Nicolas Gougain lui-même a rappelé que l’Inter-Lgbt n’a « pas de position sur la prostitution ». Or, comme chacun sait, la signature d’un texte implique l’entière adhésion à son contenu. Sinon, on le fait modifier – ou on ne le signe pas.

Heureusement, la faute a été réparée au bout d’une heure environ. En effet, la signature de l’Inter-Lgbt a été retirée le 23 novembre à 0h54. Merci à Nicolas Gougain, qui semble être intervenu très vite pour faire supprimer cette signature.

Associations | Discriminations | Education | France | Homophobie | Politique | PS | 06.10.2012 - 18 h 03 | 0 COMMENTAIRES
Octobre 2012 : Le rapport sur la Refondation de l’école rappelle la nécessité de « lutter contre les stéréotypes racistes, sexistes ou homophobes ».

Étiquettes : , , , ,

Le 5 octobre 2012, le ministère de l’Education nationale a mis en ligne un  document de 50 pages intitulé « Refondons l’École de la République – Le rapport de la concertation« . Ce rapport fait suite à plusieurs mois de concertation et de débats entre de très nombreux acteurs du système éducatif (cadres, enseignants, syndicats, chercheurs, associations, etc.).

Ce rapport sera utilisé par Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, pour élaborer la future loi d’orientation sur l’Education nationale qui donnera les grands axes de la politique éducative durant le quinquennat de François Hollande. Trois passages concernent directement les LGBT et la lutte contre les LGBT-phobies, et ils sont plutôt positifs.

D’abord, pour les auteurs du rapport, l’école doit « lutter contre les stéréotypes racistes, sexistes ou homophobes » et « apprendre aux élèves à refuser tous les types de discrimination ». Même si cela semble aujourd’hui aller de soi, il est toujours bon de rappeler ce rôle de l’Ecole, parfois passé sous silence. La lutte contre l’homophobie n’a été l’un des objectifs de l’école qu’à partir… de 2001 (sous Jack Lang), puis à partir de 2008 (sous Xavier Darcos) : il s’agit donc là d’une ambition récente de l’école, qui est toujours à réaffirmer.

D’autre part, les auteurs du rapport préconisent d' »intégrer systématiquement au règlement intérieur le rappel et l’explication du principe de laïcité et des règles en découlant, ainsi que le refus des discriminations, la lutte contre les stéréotypes liés au genre et l’égalité filles-garçons ». Ils témoignent ainsi d’une volonté réelle de sanctionner et de prévenir toute attitude ou tout propos enfreignant la laïcité ou le respect des différences.

Enfin, les associations sont plusieurs fois mentionnées au cours du rapport. Leur rôle éducatif est mis en valeur, et le rapport préconise même de les faire participer à la formation des maîtres au sein des futures Espé (Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation). On peut espérer que des associations comme Le Refuge, Contact ou SOS Homophobie pourront ainsi transmettre aux enseignants leurs connaissances et leurs savoir-faire en matière de lutte contre l’homophobie et l’exclusion.

Rappelons que l’association SOS Homophobie avait proposé sa propre contribution aux débats sur la refondation. Elle y insistait notamment sur la nécessité de sensibiliser les élèves au respect des différences de genre et d’orientation sexuelle, sur l’intégration à la formation des enseignants de modules sur les questions LGBT, ainsi que sur la mention des sanctions encourues pour LGBT-phobies dans le règlement intérieur. On peut voir que les auteurs de ce rapport ont entendu et retenu la plupart des revendications de l’association.

Par ailleurs, la ministre déléguée à la réussite éducative, George Pau-Langevin, était chargée dans l’équipe de François Hollande des questions sociétales, au sein desquelles figurait l’égalité des droits entre les couples et la lutte contre les discriminations. Gageons que la ministre saura mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la lutte contre l’homophobie, qui participe, elle aussi, à la réussite éducative et au bien-être des élèves à l’école. En effet, il reste maintenant au ministère de l’Education nationale à transcrire toutes ces belles ambitions dans la loi d’orientation pour l’école, qui sera rédigée au cours des prochaines semaines.

Associations | Famille | France | Homophobie | Mariage | Religion | 30.09.2012 - 16 h 18 | 1 COMMENTAIRES
Pour lutter contre le mariage pour tous… ils ne mangeront pas le 31 octobre 2012 !

Étiquettes : , ,

Dernière idée en date pour lutter contre le mariage pour tous : ne pas manger durant une ou plusieurs journée(s) !

C’est le site chrétien intégriste le Salon beige, repris par Chretiente.info, qui nous en avertit. L’auteur, qui écrit sous le pseudonyme de Michel Janva, nous annonce que, pour combattre ce qu’il appelle « la dénaturation du mariage », certains ont lancé un très sérieux « appel à une journée de jeûne le 31 octobre« .

Voici quelques extraits de la Déclaration de la Famille missionnaire l’Evangile de la Vie, « sur la gravité des enjeux sociétaux actuels et les réponses que pourraient y apporter les chrétiens et tous les hommes qui cherchent la vérité » :

Le mal qui ronge nos démocraties postmodernes est un « relativisme culturel qui se révèle dans sa nature comme un système favorable à la décadence et à la dissolution de la raison et des principes de la loi morale naturelle  ». […]

Système dominant et monopolistique, le relativisme éthique postule que toutes les conceptions du bien, tous les choix moraux concernant la vie de l’homme, se valent et sont soumis à des orientations variables et transitoires. L’éthique est absolument autonome, émancipée de toute catégorie morale fondamentale et de tout invariant anthropologique. Nous sommes dans une crise du fondement […].

Un des symptômes les plus alarmants de cette mentalité relativiste et positiviste est la désintégration que sont en train de subir des concepts aussi fondamentaux pour la civilisation que ceux de personne, de famille et de dignité avec des effets redoutables sur le respect de la vie humaine, la protection de l’institution du mariage ou la liberté d’éducation des parents. […]

Pour entrer dans l’Espérance, nous implorons le Ciel, pour le sort de notre Humanité et de notre Civilisation, pour l’avenir de nos enfants,  pour le salut des âmes. La Famille Missionnaire l’Evangile de la Vie invite à une journée de jeûne, le 31 octobre prochain […] »

Cette date n’a pas été choisie au hasard : c’est en effet le 31 octobre 2012 que le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe devrait être présenté en conseil des ministres.

Dans le même temps, un communiqué de Renaissance catholique rappelle également, par une citation de Jean-Paul II, qu’il faut prier et jeûner pour s’opposer à l’égalité des droits, en présentant la prochaine Marche pour la Vie qui aura lieu à Paris en octobre 2012 :

Le gouvernement issu des dernières élections a clairement manifesté son intention de continuer à s’attaquer à la famille dite traditionnelle et au caractère sacré de la vie humaine innocente. Sont ainsi annoncés pêle-mêle : le mariage homosexuel avec droit d’adoption pour les « couples » de ce type, la légalisation de l’euthanasie, l’autorisation de recherche sur l’embryon humain, l’augmentation des moyens consacrés à la promotion de l’avortement, l’accroissement des droits de succession… […]

La légitimité de cette marche de prière et de réparation nous semble justifiée par les propos du pape Jean-Paul II dans Evangelium vitæ (§ 100) : « Par son exemple, Jésus nous a montré que la prière et le jeûne sont les armes principales et les plus efficaces contre les forces du mal… Retrouvons donc l’humilité et le courage de prier et de jeûner pour obtenir que la force qui vient du Très-Haut, fasse tomber les murs de tromperie et de mensonges qui cachent aux yeux de nos frères et sœurs, la nature perverse de lois et de comportements hostiles à la vie« .

On prête à Pierre Desproges ces phrases volontairement provocatrices : « J’ai pas peur de l’avouer, j’avais quarante ans passés, eh bien, le jour de la mort de Brassens, j’ai pleuré comme un môme. J’ai vraiment pas honte de le dire. Alors que – c’est curieux – mais, le jour de la mort de Tino Rossi, j’ai repris deux fois des moules. »

Le matin du 31 octobre 2012, reprenez deux fois des céréales et des tartines, et pensez aux gens qui passeront leur journée sans boire ni manger, dans le seul espoir de lutter contre l’égalité des droits…

Associations | Discriminations | France | Prostitution | Travail | 28.04.2012 - 22 h 57 | 9 COMMENTAIRES
Le torchon brûle entre Morgane Merteuil et Christine Le Doaré.

Étiquettes : , ,

Morgane Merteuil : vous avez beaucoup entendu son nom dans les médias, lorsque de nombreux débats portaient sur la prostitution. Cette escort girl y a régulièrement pris la parole au nom du Strass (Syndicat du Travail Sexuel), qui défend la reconnaissance du « travail sexuel » et lutte contre l’abolitionnisme – mouvement qui tend à vouloir faire disparaître la prostitution.

Christine Le Doaré est quant à elle bien connue dans le milieu LGBT. Elle est actuellement présidente du Centre LGBT Paris Ile de France, et régulièrement controversée pour ses prises de positions personnelles très tranchées contre la prostitution et la GPA.

Comme l’on pouvait s’en douter, les relations ne sont pas au beau fixe entre les deux femmes, qui défendent respectivement des points de vue diamétralement opposés. Mais le ton monte entre elles depuis ce vendredi 28 avril 2012, au point d’en arriver aux invectives personnelles. Pour preuve, ce message de Christine Le Doaré, diffusé publiquement par son auteure, puis par Morgane Merteuil. Chistine Le Doaré y reprend deux termes très durs adressés à son encontre par Morgane Merteuil, et choisit d’y répondre elle-même de manière extrêmement virulente :
Sur le mur de LA porte-parole (ben oui, ils ont tout de même Une alibi)  du STRASS : « CLGBT cherche présidente non puto-phobe, non séro-phobe… » Rien que ça ! Il faudrait tout de même se cotiser pour leur payer quelques cours de droit, en particulier à cette excitée qui ne sait même pas que de tels propos suffisent à gagner un procés en diffamation, sans compter que de tels propos la ridiculise e…t décridibilisent totalement son association ! Sérophobe ? alors que je bosse gratuitement et sur mon temps libre  pour financer un lieu qui embauche un chargé de prévention, qui organise des partenariats de dépistage (Trod…) qui offre des matériels et documentations de prévention, qui organise des réunions inter-associatives… Putophobe ? alors que j’ai hurlé des centaines de fois que c’est justement parce que je respecte les femmes prostituées que je pense qu’il est temps de vivre dans une société qui éduque les clients prostitueurs ? Elle ne sait pas lire la Morgane ? Des cours de lecture en plus des cours de droit, ça va faire cher !  Boufonne va ! t’as de la chance que j’ai bien d’autre choses à faire que de te poursuivre en diffamation, parce que là c’est cadeau !
Peut-être pourrait-on cesser le feu, et discuter un peu plus calmement des deux côtés, afin de défendre comme il se doit les droits des femmes, qui méritent mieux que des querelles qui s’enveniment ?
Associations | Discriminations | France | Homophobie | People | Politique | UMP | 17.02.2012 - 00 h 18 | 3 COMMENTAIRES
23 février 2012 : Le Refuge vous invite à faire bon accueil… à Christine Boutin.

Étiquettes : , , ,

Les responsables du Refuge commencent vraisemblablement à prendre goût aux échanges réguliers qu’ils entretiennent avec l’ex-candidate à la présidentielle Christine Boutin.

Après lui avoir accordé un brevet de respectabilité en décembre 2011, Le Refuge s’apprête maintenant à accueillir Christine Boutin au sein de ses locaux. Pour l’association, il s’agit d’ « élargir le débat avec Madame Boutin » et de « proposer un échange avec les jeunes homosexuel(le)s et transsexuel(le)s que l’association héberge sur Paris ». Le Refuge a donc lancé une invitation officielle pour que nous soyons nombreux à faire un accueil courtois et respectueux à  la présidente du Parti Chrétien Démocrate.

Quand on connaît les prises de position anti-droits LGBT, que Mme Boutin martèle publiquement depuis une quinzaine d’années, les questions qu’a préparées le Refuge montrent cependant un décalage particulièrement criant entre les buts affichés par l’association et la personnalité politique invitée  :

Le Refuge souhaite entendre Mme Boutin sur 5 questions clés :

Quelle est sa réaction suite à la négation par M. Vanneste de la déportation des homosexuel(le)s français durant la 2e guerre mondiale ?
Quelles actions Christine Boutin recommande-t-elle en matière de prévention du suicide des jeunes LGBT et quel rôle le système éducatif peut-il jouer selon elle ?
Le Refuge est membre du groupe de travail initié par le Ministère de la Justice relatif à la vie affective des mineurs et des jeunes majeurs en milieu carcéral. Quel regard Christine Boutin porte-t-elle sur cette question ?
Mme Boutin a pris position contre l’inclusion du genre dans les manuels de SVT. Quel avenir propose-t-elle aux jeunes qui se découvrent de tel ou tel sexe ?
Quels engagements est-elle prête à prendre pour aider le Refuge à augmenter sa capacité d’hébergement ?

A quand l’invitation de Christian Vanneste par les Oubliés de la Mémoire, d’Alain Soral par le CRAN, de la même Christine Boutin par le Planning familial, ou de Jean-Marie Le Pen par le CRIJ ? On imagine d’ores et déjà les questions similaires que les uns et les autres pourraient poser à leurs invités : « M. Vanneste, quelles actions recommandez-vous pour mettre fin au harcèlement des jeunes homosexuels dans les établissements scolaires ? » ; « M. Soral, quelle est votre opinion sur l’immigration légale en France ? »; « Mme Boutin, quel regard porte-vous sur l’avortement ? » ; « M. Le Pen, que pensez-vous des propos antisémites de Dieudonné ? ».

Le plan communication & médias du Refuge, pour efficace qu’il soit, prend parfois des chemins très boueux. La dernière question posée laisse entendre que la visite de Mme Boutin pourrait s’achever par la signature d’un gros chèque à l’association Le Refuge. Mais quelle que soit la somme en jeu, est-il bien moral de se prosterner ainsi devant la diva des homophobes, tout en assurant diriger une association qui vient en aide aux LGBT ?

Associations | France | Homophobie | International | Politique | 31.12.2011 - 17 h 53 | 2 COMMENTAIRES
Louis-George Tin sera-t-il candidat pour le Prix Nobel de la Paix 2012 ?

Étiquettes : ,

L’idée est lancée par des militants LGBT français : et si Louis-George Tin était candidat pour le Prix Nobel de la Paix en 2012 ?

Quand on connaît la biographie de l’intéressé, on est pas surpris par cette idée : à 37 ans, Louis-George Tin est à l’origine de nombreuses actions en faveur des droits LGBT, et il a obtenu de grand succès dans ce domaine. On lui doit notamment un appel à la dépénalisation mondiale de l’homosexualité, une campagne contre la transphobie, et la célébration de  l’IDAHO (journée internationale contre l’homophobie) chaque 17 mai, dans le monde entier. Rappelons qu’il était présent à la Gay Pride clandestine de Moscou en mai 2011, où la police russe l’a arrêté durant plusieurs heures.

Ce maître de conférences à l’IUFM d’Orléans, normalien, agrégé et docteur en lettres, a notamment dirigé le très complet Dictionnaire de l’homophobie (2003) et a  consacré un ouvrage à L’invention de la culture hétérosexuelle (2008). On peut le lire régulièrement dans le journal Le monde, où il tient une rubrique consacrée aux livres. Au sein du Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), dont il est actuellement le président, il s’est également engagé dans la lutte contre le racisme.

2012 verra-t-il s’ouvrir une nouvelle page des « Aventures de Tin« , pour reprendre l’amusant jeu de mots d’un site anglophone qui fait allusion au reporter belge, globe-trotter et plein d’humour comme Louis-George Tin ? Les jurés d’Oslo rendront leur verdict… en octobre. D’ici-là, souhaitons bonne chance aux partisans de Louis-George Tin. Ce serait la première fois qu’un militant des droits LGBT serait récompensé par le jury du Prix Nobel.

Adoption | Associations | Education | France | Homoparentalité | Homophobie | Mariage | Medias | Politique | PS | Religion | UMP | 29.12.2011 - 02 h 46 | 2 COMMENTAIRES
Même l’électorat catholique pratiquant ne considère plus le mariage homosexuel comme un thème important.

Étiquettes : , , ,

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Le thème du mariage pour les couples LGBT ne déchaîne plus les passions.

Pour preuve : ce nouveau sondage IFOP pour le JDD. L’institut de sondages y liste les thèmes qui seront déterminants pour les Français et pour les catholiques pratiquants lorsqu’ils devront choisir le candidat qu’ils éliront aux élections présidentielles de 2012. Les principaux résultats qui peuvent en être tirés confirment en partie ceux du sondage réalisé pour le journal La Croix en septembre 2011.

Deux enseignements peuvent en être tirés :

1) La bonne nouvelle : des catholiques pratiquants prêts à accepter le mariage des couples LGBT.

L’électorat catholique pratiquant n’est plus opposé, dans sa grande majorité, à l’idée qu’un couple LGBT puisse avoir le droit de se marier.

En effet, la question qui a été posée aux catholiques pratiquants est la suivante : « Pour chacun des sujets suivants, diriez-vous que les prises de positions des candidats à l’élection présidentielle joueront un rôle déterminant, un rôle notable ou un faible rôle sur votre choix électoral ? » Le sondage indique que le pourcentage de catholiques pratiquants à avoir répondu que ce sujet est déterminant dans leur choix aux élections… n’est que de 20% !

Autrement dit, 80% des catholiques pratiquants se fichent de l’avis des candidats sur le mariage des couples LGBT. On se doute que la campagne de Christine Boutin aura du mal à percer dans ce contexte, malgré les bonnes recommandations de son ami gay devenu conseiller en communication

2) La mauvaise nouvelle : les Français se désintéressent des droits LGBT.

Malheureusement, les nouvelles apportées par ce sondage ne sont pas toutes bonnes. Dans leur grande majorité, les Français ne s’intéressent pas, eux non plus, au droit des couples LGBT à se marier.

Répondant à la même question, seuls 14% des Français considèrent que le droit au mariage pour les couples LGBT sera déterminant pour eux durant la campagne des élections présidentielles de 2012 ! Quand on sait qu’il y a, dans ce pourcentage, une partie des répondants qui est justement très opposée à ces droits, on se dit que le pourcentage de Français qui refusera de voter pour un Président opposé aux droits LGBT est faible, très faible, trop faible…

Dans ces conditions, on comprend que le PS n’axe pas vraiment ses déclarations sur ce thème. On comprend aussi que l’UMP reste très floue sur ses choix en matière de droits LGBT. Le peu d’intérêt de la part des Français pour les droits LGBT se manifeste aussi, hélas, dans le succès limité, voire confidentiel, de l’excellent Projet Entourage, qui n’a pas suscité l’enthousiasme escompté, et qui n’est par exemple suivi que par 800 personnes sur Facebook…

Le combat n’est donc pas fini : il est certes très bien que les catholiques pratiquants fassent de l’emploi, de la sécurité et du pouvoir d’achat les thèmes principaux à partir desquels ils choisiront leur candidat pour 2012, comme la majorité des Français. Cela leur permettra de réfléchir à des problèmes importants, au lieu de dépenser de l’énergie à tenter de lutter contre les droits des LGBT.

Mais il faut avant tout que les Français favorables aux droits des LGBT se mobilisent en faveur des LGBT, car les deux dangers qui risquent d’empêcher les LGBT d’obtenir ces droits sont l’opposition tenace des conservateurs et l’indifférence totale de la population. Il serait dommage d’avoir réussi à combattre la première, mais de succomber à la seconde.

Publicité