4297 janvier | 2013 | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Education | France | Homophobie | Mariage | Politique | 07.01.2013 - 19 h 23 | 0 COMMENTAIRES
Débats sur le Mariage pour tous en milieu scolaire : l’enseignant Philippe Arino peut-il outrepasser les consignes du ministre ?

Étiquettes : , , , , ,

Philippe Arino est enseignant d’espagnol dans l’enseignement secondaire. Il est en disponibilité durant toute l’année scolaire 2012-2013 pour aller prêcher contre le mariage pour tous, bien qu’il se dise lui-même homosexuel. Il sert ainsi, en menant un très grand nombre de conférences à travers toute la France, le combat mené par l’Eglise catholique contre l’égalité des droits.

En plein débat sur la nécessaire neutralité de l’enseignement face aux questions de société, et alors même que Vincent Peillon a rappelé l’importance de la lutte contre l’homophobie dans les établissements scolaires, il s’avère que Philippe Arino est invité à parler dans deux lycées au début de l’année 2013. Il sera le vendredi 25 janvier 2013 au Lycée privé sous contrat Thérèse Chappuis (Paris), et le mercredi 06 février, il tiendra une conférence sur le thème du plaisir (!) au Lycée Kléber (Strasbourg).

Est-il acceptable qu’on invite dans des établissements scolaires, privés comme publics, un enseignant qui écrit sur son site : « Je sais que l’homosexualité est une blessure d’orgueil, qui donne raison à la peur » ? Est-il tolérable, alors même que Vincent Peillon a appelé les recteurs d’académie à la plus grande vigilance pour protéger les jeunes homosexuels de toute déclaration homophobe, qu’on accueille en milieu scolaire un intervenant, qui plus est enseignant lui-même, qui écrit : « Toute personne homosexuelle, je crois, connaît tacitement le contexte peu glorieux de l’émergence de son désir homosexuel. Sa genèse boueuse. » ? Peut-on inviter dans les établissements l’auteur des outrances suivantes : « les quelques militants pro-mariage-pour-tous et gay friendly […] s’engluent dans l’image, l’orgueil, la peur et le terrorisme » ?

Voici quelques citations complémentaires de Philippe Arino, pour montrer quel type de personnage s’apprête à pérorer devant les jeunes, dans le cadre scolaire. Toutes ces citations sont consultables sur son site, rubrique « Je l’ai dit » :

« L’homosexualité, c’est exactement comme l’obésité : il y en a certains qui ne l’ont absolument pas choisie et qui n’y sont pour rien ; il y en a qui à la fois l’ont subie et qui s’y installent ; d’autres qui en sont totalement responsables par leurs comportements […] ;

Il n’y a pas plus homophobes que les personnes homosexuelles (assumées ou refoulées) car le désir homosexuel est contre lui-même ;

C’est d’ailleurs un travail de démonologue que j’ai tenté de faire en traitant dans mon livre de la merde, du mal, des satanismes collectifs, des dictatures et des dictateurs, des techniques amoureuses homosexuelles et des paradoxes du libertin, des manoeuvres et du cheminement bien-pensant du diable. Nous avons à nous frotter au mal (sans agir pour autant comme lui). ;

Fier d’être « homophobe » tel qu’ils l’entendent…

Le désir homosexuel est trop faible et trop éloigné du Réel pour mériter le nom de désir

Toute personne homosexuelle rejette, de par son désir, LA Différence fondamentale à qui elle doit son existence : la différence sexuelle (et finalement, on se rend compte, en observant les modes de vie des personnes homosexuelles, que le rejet de cette différence-là s’étend bien souvent à d’autres différences humaines, moins fondatrices). Non : la plupart des personnes homosexuelles ne sont pas des amis de la différence.

Je crois que le désir homosexuel est une blessure […] La blessure est la marque du mal, le signe du péché

Tous ceux qui pratiquent les actes homosexuels sont homophobes. Que ça leur plaise ou non. C’est un constat que je fais sans arrêt. Ça ne loupe jamais. »

Enfin, faut-il rappeler que Philippe Arino prône l’abstinence complète de relations sexuelles pour toutes les personnes homosexuelles, principe qu’il résume par le slogan suivant : CONTINENCE POUR JÉSUS = VIE GAY JAMAIS DÉÇUE ?Lui-même, toujours sur son site, se vante de l’influence qu’il peut avoir sur les jeunes : « mon témoignage en tant que continent homosexuel avait un fort impact sur les jeunes ».

Si Vincent Peillon tient à rester crédible en tant que ministre de l’Education, il doit demander aux recteurs d’Académie concernés de s’opposer aux interventions de Philippe Arino dans les établissements scolaires. A défaut, la parole de Philippe Arino viendra faire souffrir, en milieu scolaire, les jeunes LGBT à qui elle sera imposée par leurs propres enseignants, et elle méconnaîtra le principe de neutralité dont le ministre lui-même a rappelé l’importance à l’ensemble de la communauté éducative.

Publicité