4297 Quand le site le plus consulté de la Réunion… publie un courrier homophobe. | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Dernier Billet
Adoption | Discriminations | DOM-TOM | France | Homophobie | Mariage | Medias | 26.06.2012 - 02 h 02 | 2 COMMENTAIRES
Quand le site le plus consulté de la Réunion… publie un courrier homophobe.
Étiquettes :

Le site clicanoo.re est célèbre sur l’île de la Réunion. Au 1er janvier 2011, il était le site le plus lu de toute l’île de la Réunion. En mai 2012, il a encore reçu plus de 1 400 000 visites. Propriété des groupes Cadjee et Hersant Médias, il est en fait le site internet du quotidien régional Le Journal de l’île de La Réunion.

On mesure l’importance, au sein de la société réunionnaise, de ce site – qui existe depuis 1998. Il est donc d’autant plus regrettable que, le 16 juin 2012, ce site ait choisi de publier un courrier reçu de la part d’une certaine Anne-Marie M. Dans cette lettre, la lectrice donne son avis sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe.

Qu’apprend-on dans ce courrier ? D’abord, l’auteure se lance dans une comparaison des plus hasardeuses entre le mariage pour tous, et, à la file, le terrorisme, les morts sur la route et le diabète. Selon elle, si on légalise le mariage pour les couples de même sexe :

Pourquoi ne pas tolérer le terrorisme au nom de la liberté religieuse ? Pourquoi ne pas tolérer au nom de la liberté individuelle, que des individus roulent en excès de vitesse et mettent la vie des autres en danger ? Pourquoi ne pas tolérer au nom de l’amour que je porte à mon gamin, qu’il prennent des sucreries à longueur de journée et devienne diabétique ?

Ensuite, si les homosexuels réclament des droits, c’est à l’encontre de « l’ordre naturel des choses » qu’ils veulent « pervertir par égoïsme, par vice, par orgueil ». Jamais à court de comparaisons, Mme M. effectue une analogie très audacieuse entre l’homosexualité et la drogue :

Ce n’est pas parce que l’homosexualité existe, qu’il faut la cautionner, (faisons de même avec la drogue puisqu’elle existe !)…

Mais c’est sans doute pour ses profondes connaissances en médecine, psychologie et sciences sociales que le site clicanoo.re a choisi de retenir le témoignage de Mme Anne-Marie M.. En effet, la lectrice se lance dans une longue litanie pseudo-médicale et psychologisante, qu’il faut, par respect pour le subtil déroulement de la réflexion, citer in extenso :

…De plus l’homosexualité n’est pas une fatalité ! Des homosexuels ont pu retrouver leur véritable identité sexuelle via un parcours de guérison intérieure ! Cela existe, mais on n’en parle hélas pas dans les médias et pourtant des témoignages existent à ce sujet ! Souvent l’homosexualité est due à des blessures profondes de vie (incestes, traumatismes affectifs pouvant troubler la personnalité sexuelle de la personne) mais aussi de pratiques sexuelles débridées, (si à la mode de nos jours et ouvertement plébiscitées par les médias en tout genre et des personnalités de ce monde, donnant le mauvais exemple) et de nos laisser-aller à la convoitise de notre chair (films, revues érotiques, clubs échangistes etc.) au lieu de combattre nos mauvais penchants. Nous sommes tous habités par le mal et le bien et il nous faut lutter pour faire triompher le bien en nous et autour de nous ! Certains deviennent bi maintenant, ou après des années de mariage deviennent homosexuels !

On aura évidemment compris l’esprit de tolérance et d’ouverture qui anime Mme M., mais celle-ci pense malgré tout nécessaire de signaler sa bienveillance envers les LGBT. Elle précise donc, à la fin de son courrier :

Je n’ai aucune animosité envers les homosexuels…

Je connais bien la Réunion, et je sais que cette île, au carrefour des civilisations, mérite bien son nom, qui évoque la conciliation et le vivre ensemble de cultures très différentes. Je ne suis donc pas fâché contre les Réunionnais en général, qui forment une population diverse et plus ouverte que cette lettre ne pourrait le faire croire. A l’inverse, je ressens naturellement une certaine antipathie pour cette Mme Anne-Marie M., qui parle sans honte de ce qu’elle ne connaît pas, et qui enfile les sornettes à un rythme effréné dans sa lettre mal écrite.

Mais si je suis en colère, c’est contre le Journal de l’île de la Réunion, et son site Clicanoo.re. Quelqu’un a choisi de publier ce courrier ridicule et de lui donner un large écho en le diffusant. La personne qui a fait cela est un(e) irresponsable, qui n’a pas pensé une seconde au mal qu’un tel courrier pouvait faire pour les jeunes LGBT qui peuvent le lire. Les comparaisons entre les droits LGBT et, au choix, la drogue, les morts sur la route, le terrorisme et le diabète, sont une honte absolue. L’assimilation de l’homosexualité à une maladie mentale dont on doit « guérir » ou à un trouble psychique est abjecte.

Non, Madame Anne-Marie M. et Monsieur le responsable de Clicanoo, l’homosexualité n’est pas « un mauvais penchant » issu de l’inceste ou de traumatismes ! En revanche, la haine et l’homophobie peuvent, quant à elles, causer « de profondes blessures de vie » pour les LGBT qui en sont les victimes – par votre faute.

A présent, les responsables du média clicanoo.re feraient preuve d’honneur et de dignité en retirant de leur site ce courrier scandaleux, et en présentant leurs excuses à la communauté LGBT pour avoir choisi de diffuser ces propos stigmatisants.

LES réactions (2)
Quand le site le plus consulté de la Réunion… publie un courrier homophobe.
  • Par koupit aujourd'hui - 6 H 56
    Photo du profil de koupit

    Merci de cette information.

     
  • Par SilentBrace 27 Juin 2012 - 10 H 24
    Photo du profil de SilentBrace

     » …De plus l’homosexualité n’est pas une fatalité !  »

    100 % d’accord avec elle sur ce point ! Et comme les attirances homosexuelles sont naturelles (contrairement à l’homosexualité sociale), je ne me sens pas agressée par un tel point de vue.

    Numa, il aurait fallu que tu demandes à yagg de contacter ce journal pour leur demander quelle était leur motivation quant à la publication de cette lettre?

    y a peut-être une explication simple …

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    billets précédents
    Publicité