4297 janvier | 2012 | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
Discriminations | France | Homophobie | Medias | 27.01.2012 - 13 h 41 | 5 COMMENTAIRES
Discriminations : le Plus du Nouvel Obs invente… le délit de grosseur !

Étiquettes : , ,

On pouvait s’attendre à mieux de la part du Nouvel Obs, qui cherche depuis quelque temps à faire connaître sa plate-forme d’articles participatifs, rédigés par ses lecteurs puis sélectionnés par la rédaction et les journalistes du magazine, avec la rigueur qu’on leur imagine.

Patatras : il s’avère que Le Plus du Nouvel Obs sert parfois surtout d’exutoire à quelques énergumènes souffrant d’insurmontables frustrations. La dernière en date ? Un article abject d’une certaine Marie Sigaud qui a sans doute pour but dans la vie de devenir une semi-célébrité tout en concourant par son sacrifice à faire connaître le Plus du Nouvel Obs.

De quoi s’agit-il ? Mais tout simplement d’une vingtaine de lignes mal écrites pour faire exploser sa haine… contre les grosses ! Oui, vous avez bien lu : durant une page entière, Marie Sigaud aligne des phrases telles que celles qui suivent.

En quelques années, les « rondes » ont réussi à faire passer dans le langage courant qu’une femme normale, mince donc, est une « anorexique ». Comme si faire attention à sa ligne était une maladie. […] Voyez-vous Brad Pitt ou David Beckham au bras de « rondes » ? Non. Dès qu’un homme a le choix, il préfère être vu en compagnie d’une femme mince.

La cible de sa colère est la récente publicité pour la marque Castaluna, qui met en scène un mannequin aux formes plutôt classiques, loin des tailles de guêpe de femmes taillant du 36 ou 38. Voici la publicité en question :

C’est là que la dénommée Marie Sigaud bout de colère. Ironie mordante, agressivité gratuite, délire maniaco-paranoïaque… Rien ne nous sera épargné pour que cette dame se libère des obsessions qui la tourmentent :

En ces temps aseptisés, il convient d’aimer tout le monde et de respecter les différences. Mais là trop, c’est trop… de kilos. Je déteste la pub de Castaluna.

Si vous ne l’avez pas vue, vous ne connaissez pas votre bonheur. C’est un clip qui met en scène une femme trop grosse, pardon, bien en chair, ou mieux présentant une surcharge pondérale. Et elle danse.

A la limite, elle ne bougerait pas, ce serait encore tolérable. Mais non, elle remue. Et ses formes plus que plantureuses aussi. Bien que corsetées, contenues par tous les moyens textiles modernes, ses chairs flottent et le résultat me révulse.

Comment des journalistes sensés ont-ils pu accepter de mettre en ligne des horreurs pareilles ? Ce qui est intéressant, c’est que le principe de la discrimination envers ce mannequin à cause de son poids procède EXACTEMENT de la même manière que les discours stigmatisants envers les LGBT : appel au bon sens, au « naturel », à la « révulsion », invocation du bon goût, des limites et de la transgression des normes…

Sous prétexte de ne pas céder au politiquement correct (« temps aseptisés », « respect des différences »…), Marie Sigaud se plaît à humilier publiquement une femme pour sa nature et son être. Ce pourrait être sa couleur de peau, son origine géographique, son handicap, son orientation sexuelle… Ici, Marie Sigaud a choisi de s’en prendre à elle à cause de son poids.

Les arguments invoqués sont vraiment les mêmes que pour humilier les LGBT.

1) Recours à l’histoire, et au danger : « Alors je comprends bien que durant des années, les femmes qui font plus que du 44 ont été rejetées, brimées, moquées, raillées, limite persécutées. Il était temps qu’elles prennent leur revanche, puisqu’elles sont de plus en plus nombreuses. »

2) Si ces femmes sont comme ça, c’est de leur faute, et en plus on empêche les honnêtes gens de dénoncer leurs moeurs dépravées :  « La faute à une alimentation excessive, mais ça chut, il ne faut pas le dire trop fort. »

3) Pourquoi ces gens se montrent-ils, au lieu de cacher leurs différences et de respecter le bon goût ? : « Toutefois, de là à imposer sur les écrans une femme qui se donne pratiquement en ridicule, il y a une marge. »

4) Les gens normaux vont bientôt devoir être chassés et bannis : « Certes, il est difficile pour une femme qui pèse plus de 100 kilos de se représenter comment serait, sur elle, une robe présentée par une femme de 40 kilos. Mais les « vraies » femmes, comme elles aiment se faire appeler, ne sont plus vraiment à plaindre. En quelques années, les « rondes » ont réussi à faire passer dans le langage courant qu’une femme normale, mince donc, est une « anorexique ». Comme si faire attention à sa ligne était une maladie. » On croirait entendre Zemmour ou Vanneste disant que bientôt il faudra s’excuser de ne pas être gay ou lesbienne !

Les commentaires indignés fleurissent sur le site du Plus du Nouvel Obs. Pour mémoire, les LGBT ne sont pas toujours mieux vus sur le site, où l’on peut lire un article d‘opposition aux droits des couples de même sexe et où l’on s’offusque que des hôtels s’affichent gay friendly

France | Politique | UMP | 27.01.2012 - 11 h 37 | 4 COMMENTAIRES
Christian Vanneste sera candidat UMP aux législatives 2012, mais pas Roselyne Bachelot.

Étiquettes : , ,

Il était question qu’il ne se représente pas, et qu’il laisse sa circonscription de Tourcoing à quelqu’un autre que lui pour les élections législatives de 2012. Christian Vanneste, qui s’était montré plusieurs fois en désaccord avec l’UMP, avait en effet déclaré, en octobre 2011 :

Je prendrai ma décision en fin d’année ou début d’année prochaine. Plus je regarde mes amis moins j’ai envie d’y aller, mais plus je regarde mes adversaires plus j’ai envie. Je prendrai ma décision suffisamment tôt pour le cas échéant laisser le temps à quelqu’un d’autre d’y aller.

Mais La nouvelle est tombée aujourd’hui : Christian Vanneste, l’homme politique qui considère que l’homosexualité est par nature « inférieure » à l’hétérosexualité, et qu’elle constitue « une menace » pour l’humanité, sera candidat UMP dans la dixième circonscription du Nord. Il l’a lui-même annoncé dans un communiqué de presse, où il déclare :

C’est pour moi une satisfaction dans la mesure où, il y a cinq ans, ce parti ne m’avait pas accordé cette investiture, sous prétexte que j’étais alors poursuivi d’une manière scandaleuse et attentatoire à la liberté d’expression.

L’UMP lui accorde donc cette fois un soutien plein et entier : alors qu’en 2007, elle l’avait fait élire sous l’étiquette CNI en ne présentant aucun candidat contre lui, elle s’apprêterait cette fois à le faire élire en tant que candidat UMP ! C’est la fin du suspense qui était monté depuis quelques mois autour de l’actuel député du Nord : il se représentera bien, selon Nord Eclair, pour briguer une nouvelle fois le poste de député.

Pour ceux qui penseraient que Christian Vanneste est un homme fréquentable, voilà ce qu’il déclarait il y a encore quelques jours au sujet des membres de l’UMP qui sont favorables au mariage pour les couples de même sexe… Ce sont pour lui des «démagos bobos, très liés au milieu parisien et à une forme d’arrivisme politique». La question du mariage pour les LGBT est selon lui un «sujet dérisoire face aux problèmes actuels de la France».  Il est même opposé à l’idée d’une union civile distincte du mariage, et trouve que si Nicolas Sarkozy en faisait l’un de ses projets, «il aurait tort car il s’aliénerait une grande partie de la population».

Rappelons au passage qu’en janvier 2007, Nicolas Sarkozy avait affirmé ceci au Figaro : « Christian Vanneste ne sera pas réinvesti aux législatives [de 2007]. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. »

L’ADFH a publié un communiqué pour aider le Conseil national de l’UMP à statuer sur le cas Vanneste ce samedi 28 janvier. Y sont réunies les meilleures phrases du bon député.

Séquence nostalgie, en vidéo cette fois :

Edit du 29 janvier 2012 : A peine son investiture officialisée, Christian Vanneste s’est empressé de s’épancher auprès de Nord Eclair. Il se présente, dit-il, par « devoir de service », et déclare tout de go qu’il ne va pas se « battre à fond » pour son camp ! Après s’être fâché avec Nadine Morano suite à ses atermoiements, il déclare maintenant au sujet de Benjamin Lancar, président des Jeunes Populaires :

Il a osé dire que je n’avais rien à faire à l’UMP. Je suis chez moi. Il devrait manifester un peu de respect. Quand on compare Fillon à Laval comme il l’a fait, en ignorant que Laval c’était le numéro deux de Vichy, je me dis que ce type devrait être viré à grands coups de tatane de notre mouvement.

Enfin, en réponse à la question « Et si demain Nicolas Sarkozy se prononce pour le mariage entre homosexuels ? », Vanneste répond :

Ce ne sera pas un problème personnel, on est 150 parlementaires à penser la même chose. Je ne suis pas obsédé par ça, mais je suis déterminé à ne pas accepter qu’on institutionnalise.

Quant à Roselyne Bachelot, elle a annoncé qu’elle ne se représenterait pas en 2012, et qu’elle abandonne donc sa circonscription du Maine-et-Loire.

Adoption | Famille | France | Homoparentalité | Homophobie | Politique | UMP | 15.01.2012 - 16 h 19 | 1 COMMENTAIRES
En trois jours, l’UMP enchaîne les gaffes sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe…

Étiquettes : , ,

Cette fin de semaine a été scandée par les déclarations plus tonitruantes les unes que les autres de la part de l’UMP sur la légalisation du mariage pour tous les couples. Comme un peu d’humour ne fait de mal à personne avant de reprendre le travail, rions un peu avec Christine Boutin, Richard Galy et Luc Châtel.

 

1) Grâce à twitter, Boutin se lance dans la voyance.

Les utilisateurs de Twitter ont eu la joie de lire cette phrase pleine d’élégance de la part de Christine Boutin :

@christineboutin 13 janvier 2012

« On me rit au nez quand je m’oppose au mariage homo. Mais on ferait bien de m’écouter parfois. J’avais annoncé la perte du #AAA dès septembre »

Encore un pas, et les homos seront bientôt responsables de la perte du triple A…On comprend bien ce que dit Christine Boutin : elle avait prédit l’effondrement économique de la France, et elle prédit maintenant l’effondrement anthropologique du pays à cause des LGBT. Lorsqu’elle s’abaisse à mettre sur le même plan les LGBT et la perte du triple A, il ne faut plus qu’elle s’étonne que tout le monde lui « rie au nez ».

D’ailleurs, si Christine Boutin souhaite à ce point se lancer dans les prédictions et la voyance, elle va bientôt pouvoir remplacer Elisabeth Teissier, dont on a appris cette semaine que son contrat avec TV Mag ne serait pas renouvelé… Une astrologue richissime et influente, remplacée par une intégriste délirante aux visions paranormales : TV Mag ne perdrait sans doute pas au change.

 

2) A Mougins (Alpes Maritimes), le maire dérape et présente ses excuses.

Lors de ses bons voeux, le maire de Mougins s’est laissé aller à l’un de ces dérapages dont les politiques ont le secret… Pour lui, l’adoption et le mariage devraient être interdits aux LGBT, et donc réservés aux « couples normaux ». Un témoin présent à la cérémonie raconte : « Il y a eu comme un flottement, un malaise dans l’assemblée. On s’est regardés, étonnés de ce qu’on avait entendu. »

Ces propos ayant choqué les administrés de la ville, le maire a présenté ses excuses :

« Je n’avais pas à dire « couples normaux ». Je voulais dire « habituels ». Je fais mon mea culpa […] D’autant que je suis concerné par ce genre de propos qui laissent à désirer : je me suis toujours battu pour que mon enfant handicapée n’ait pas à subir ce genre de paroles […] Je suis responsable de mes propos et mes mots n’étaient pas bien choisis. S’ils ont choqué certaines personnes, je les prie de bien vouloir m’en excuser. Je leur présente volontiers mes excuses »

 

3) Pour Luc Châtel, l’UMP est à rebours de l’histoire.

Enfin, Luc Châtel s’embrouille de manière très amusante en donnant son opinion personnelle sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Point positif : ces déclarations dû faire bondir Mme Boutin, qui voue déjà une franche haine au ministre de l’Education. Luc Châtel a rappelé qu’il avait été lui-même « fortement opposé au mariage homosexuel », mais qu’il avait remis en cause ses convictions : « Puis je vois la société évoluer, je vois le monde changer et je m’interroge ».

Là où ça dérape, c’est que tout en étant favorable à cette mesure, Luc Châtel essaie de s’obliger à en justifier l’interdiction… Il commence d’abord par se dédouaner : « C’est un sujet tellement personnel que je vous exprime, un avis personnel qui n’engage pas le membre du gouvernement que je suis ». Puis il se lance dans des généralités qui lui évitent de citer Nicolas Sarkozy : « Je pense que c’est une tendance de l’histoire, une évolution et sans doute qu’un jour il y aura une légalisation du mariage homo ».

Déjà, cette phrase montre que l’UMP va à rebours de l’histoire et combat vainement une mesure qu’il trouve bonne et qui sera de toute façon prise un jour. Mais Luc Châtel finit par se prendre définitivement les pieds dans le tapis : « Est-ce qu’il faut accélérer les choses en légiférant aujourd’hui? Je ne le crois pas, mais il y a des étapes. Nicolas Sarkozy avait proposé en 2007 l’union civile qui ne s’est pas faite ». Si quelqu’un comprend un traître mot à ce que signifient ces trois phrases de charabia, et s’il s’agit d’une défense ou d’une attaque de Nicolas Sarkozy, qu’il laisse un commentaire ci-dessous…
France | Histoire | Medias | 15.01.2012 - 12 h 54 | 0 COMMENTAIRES
Décès de Rosy Varte : les LGBT disent adieu à M’ame Maguy !

Étiquettes : ,

Le nom Nevarte Manouélian ne vous dira peut-être rien, mais vous la connaissez sans doute sous son pseudonyme, Rosy Varte. Cette actrice populaire était l’inoubliable interprète du rôle-titre de la série Maguy. Rosy Varte, qui a marqué le monde du théâtre, du cinéma et de la télévision, vient de nous quitter le samedi 14 janvier 2012.

Rosy Varte a commencé sa carrière sur les planches. Elle s’était très vite spécialisée dans les rôles comiques. En 1958, elle a été la première comédienne à interpréter le rôle de la Mère Ubu, dans la pièce Ubu Roi d’Alfred Jarry. Elle a joué dans de nombreux théâtres parisiens prestigieux : Comédie des Champs-Elysées, Théâtre Edouard VII, Vieux Colombier, Théâtre de l’atelier, Comédie française…

C’est surtout grâce à la série Maguy que Rosy Varte est devenue célèbre dans les ménages français. Cette série était diffusée le dimanche soir sur Antenne 2 (puis France 2), de 1985 à 1993. Elle comprend pas moins de 333 épisodes. Tous les Français de plus de trente ans ont vu au moins un épisode de cette série comique, où Rosy Varte donnait la réplique à Jean-Marc Thibault (Georges) , Marthe Villalonga (Rose), etc.

Cependant, peu de Français savent que Maguy a été la première série française dans laquelle l’homosexualité a été le thème central d’un épisode complet. Pour mémoire, cet épisode diffusé en 1986 s’intitulait « L’homo ça pince ». Dans des années 80 marquées par la tragédie du Sida et l’homophobie d’une grande partie de la société et du corps politique, le traitement de l’homosexualité dans un épisode à la fois léger et sympathique permettait de respirer un peu…

Partie 1/3 : Un bar gay va ouvrir dans le quartier. Pierre, le voisin de Maguy et Georges, vient les voir car il est scandalisé.

Partie 2/3 : La pétition de Pierre contre le nouveau bar gay marche du tonnerre. Maguy et George ont soudain une petite idée… :

Partie 3/3 : Maguy, Georges et Pierre font une rencontre plutôt inattendue !

L’épisode s’en prend à bon nombre de clichés sur les gays, et il les déconstruit de manière drôle et intelligente. Dire que certains arguments homophobes de Pierre sont encore présents quasiment mot pour pour dans la bouche des opposants aux droits LGBT… Ils sont ridiculisés un par un par les scénaristes et acteurs de la série… et ça fait beaucoup de bien !

Petite anecdote pour terminer : la série Maguy a été créée, entre autres, par Sophie Agacinski, épouse de Jean-Marc Thibault mais aussi soeur de Sylviane Agacinski, la philosophe farouchement opposée aux droits LGBT, qui est elle-même l’épouse… de Lionel Jospin. La haute société est finalement un petit monde.

Famille | France | Homoparentalité | Mariage | Non classé | Politique | UMP | 14.01.2012 - 01 h 24 | 20 COMMENTAIRES
Encore un sondage favorable aux droits LGBT : mariage et adoption !

Étiquettes : , ,

Christine Boutin a beau sembler persuadée que les Français sont opposés au mariage et à l’adoption par les couples de même sexe, rien n’y fait : les sondages montrent, mois après mois, que les Français sont très majoritairement favorables au mariage et à l’adoption par les couples gays et lesbiens.

Le dernier sondage en date a été rendu public vendredi 13 janvier 2012. Dans ce sondage BVA, réalisé pour la chambre des notaires de Paris, et diffusé par Le Parisien / Aujourd’hui en France, on apprend que 63% des Français sont favorables au mariage homosexuel ! Encore plus intéressant : 56% des Français sont favorables à l’adoption par les couples LGBT !

La candidat Sarkozy sait bien que l’électorat de droite est plus divisé sur la question : les scores tombent en effet à 51% et 46% de sympathisants de droite favorables respectivement au mariage et à l’adoption par les couples de même sexe. C’est sans doute cela qui l’amène à refuser, une fois encore, l’ouverture des droits civils aux couples et familles LGBT. Mais par cette volonté d’exclusion, il se coupe d’une très grande majorité de Français… qu’il est pourtant bien censé représenter en tant que Président…

Plus d’informations dans Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce samedi 14 janvier 2012.

France | Mariage | Medias | Politique | UMP | 13.01.2012 - 17 h 35 | 23 COMMENTAIRES
Lettre ouverte à Nicolas Demorand : Pourquoi je me désabonne de Libération

Étiquettes : , ,

Monsieur Demorand,

Je suis abonné à votre journal depuis plusieurs années. J’ai découvert aujourd’hui avec consternation la une affligeante que vous avez délibérément choisie pour ce vendredi 13 janvier 2012. Je suis au regret de vous annoncer que je refuse de continuer à donner mon argent à un journal qui se permet de telles imbécilités.

D’abord, votre information n’était qu’une rumeur, circulant depuis plusieurs mois, et reposant sur des racontars anonymes. Pourquoi en avoir fait l’objet de la une de votre journal ?

Ensuite, le « mariage gay » est une expression qui masque notre véritable demande. Nous voulons l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, et non pas un statut à part. Pourquoi avoir mis cette expression bancale et inexacte en une de votre journal ?

D’autre part, la caricature que vous avez choisie est immonde, laide, vulgaire et bête. Un slip blanc bien garni, un côté bear des années 70, un mélange ridicule de YMCA et de Freddy Mercury : ressortir les pires clichés réacs pour traiter une question sérieuse est consternant. Pourquoi avoir choisi ce dessin-là pour le mettre en une de votre journal ?

Enfin, vous n’êtes pas capable de distinguer « mariage pour les couples de même sexe » et « union civile ». C’est lamentable d’approximation et d’ignorance. Alors qu’il n’était de toute façon question que d’union civile, pourquoi avoir fait du mariage la une de votre journal ?

N’oublions pas votre choix de citer, dans l’article « Sarkozy redorerait son image« , cette déclaration très intelligente : « Malik, 20 ans, encarté à l’UMP et «pédé comme un phoque», croit savoir que «les homos aiment la thune et sont des fils à papa. D’ailleurs, l’UMP est un parti où il y a plein d’homos»« . Est-ce pour lire des propos de comptoir comme ceux-là que je paie chaque jour plus d’un euro pour lire votre journal ?

Aujourd’hui, grâce à vous, j’ai eu droit aux blagues vaseuses de mes collègues sur les homos et le mariage. Ils ne savent pas que je suis homo, et je sais aujourd’hui que n’est pas grâce à un journal comme le vôtre que je pourrai le leur dire un jour. Ce soir, mon père, qui n’est pas très à l’aise avec mon orientation sexuelle, a été replongé dans ses vieux démons. La caricature de l’homo que vous avez fait dessiner l’a terriblement gêné. Toute la journée, sur internet et dans les médias, les commentaires homophobes se sont succédé. Depuis hier soir, Chrstine Boutin et Jacques Myard sont heureux que vous leur ayez donné l’occasion de s’exprimer et de faire les importants.

Les droits LGBT ne sont pas un hochet que l’on agite pour faire vendre un journal. Instrumentaliser la cause LGBT pour faire de la politique politicienne et vendre du papier est une honte indigne de tout journaliste honnête. Lors du prochain vendredi 13, faites votre une sur le loto, les jeux de hasard en ligne ou les chats noirs, et laissez les LGBT en paix.

Je ne vous remercie et ne vous salue pas.

Edit : La justification apportée quelques heures plus tard est la pire des conneries possibles :

Ce qui est en question aujourd’hui, et à l’état d’arbitrage à l’Elysée, […] c’est l’éventualité pour Nicolas Sarkozy de défendre, dans sa campagne, un projet d’union civile pour les homosexuels. C’est-à-dire un mariage, célébré à la mairie, qui assurerait «l’égalité des droits fiscaux, successoraux, patrimoniaux» mais n’ouvrirait pas nécessairement le droit à la filiation.

Comment Libé peut-il à ce point s’obstiner à persévérer dans l’erreur, en confondant volontairement union civile et mariage ?

Adoption | Famille | France | Mariage | Politique | UMP | 12.01.2012 - 23 h 36 | 4 COMMENTAIRES
Nicolas Sarkozy favorable au mariage pour les couples gays et lesbiens ?

Étiquettes : , ,

On le savait depuis quelques semaines : plusieurs ténors de l’UMP sont favorables au mariage pour les couples de même sexe. Cette fois, c’est Libération qui l’affirme : le président Sarkozy lui-même serait sur le point de donner son aval pour inscrire au programme de l’UMP… l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Mais attention : le président ne se décidera qu’en fonction de son intime conviction, et après avoir écouté l’avis de Jean Castex, le secrétaire général adjoint de l’Elysée chargé des questions sociétales. Une réunion est prévue dans quelques jours pour qu’une décision définitive soit prise à ce sujet.

Le problème est compliqué pour l’UMP, qui poursuit deux ambitions contradictoires entre elles. Le parti présidentiel souhaite en effet humaniser l’image du président, mais il ne veut surtout pas faire fuir l’électorat de droite. En tous les cas, les conseillers du président sont unanimes (ce qui est rare) : ce sujet ne doit pas devenir un sujet majeur de la campagne. C’est sans doute l’une des raisons qui a amené Libération à en faire sa une !

Une fausse promesse ? Christine Boutin a été la première à réagir. Elle a déclaré que l’un des sens de sa candidature était justement de « s’opposer profondément » à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Rappelons que le PCD souhaite faire inscrire dans la constitution la définition du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. Dès jeudi soir, les autres réactions fusent aussi, en particulier sur BFM TV et Europe 1. Interrogé par téléphone, Jacques Myard considère que cette information est « une manipulation », qu’elle n’est « pas sérieuse », et qu’elle n’a pour but que de « semer la zizanie ». Jean-Luc Roméro rappelle quant à lui que les LGBT ont déjà eu droit à beaucoup de promesses en 2006 de la part de l’UMP (contrat d’union civile, statut du beau-parent…), mais qu’aucune d’entre elles n’a été tenue au cours du mandat de Nicolas Sarkozy. Pour lui, cette annonce n’est qu’un ballon d’essai, et il doute donc que Nicolas Sarkozy réalise cette mesure au cours d’un éventuel mandat 2012-2017.

Evidemment, en ce qui concerne l’adoption, les LGBT ont bien peu à attendre de l’UMP, dont les plus extrémistes, et notamment la Droite populaire, veulent même dorénavant refuser à un célibataire le droit d’adopter…

Homophobie | International | Religion | 08.01.2012 - 15 h 29 | 3 COMMENTAIRES
Droits LGBT et droits des femmes : un cardinal s’excuse, les dérapages d’un archevêque ressurgissent

Étiquettes : , , ,

Les déclarations se succèdent dans l’Eglise catholique, et elles se ressemblent étrangement…

1) Les vertus du cardinal

Le cardinal de Chicago Frandis George a fini par s’excuser pour avoir comparé à plusieurs reprises les mouvements LGBT au Ku Klux Klan. A l’occasion de la prochaine Gay Pride, le cardinal considérait que les mouvements en faveur des droits LGBT avaient face à l’Eglise la même attitude que le Ku Klux Klan, et malgré quelques propos apaisants, il avait plusieurs fois réitéré cette comparaison.

Finalement, il a déclaré au journal Chicago Tribune : « Je suis vraiment désolé pour le mal qu’ont causé mes remarques. En particulier parce que nous avons tous des amis ou des membres de notre famille qui sont gays et lesbiens. Cela a visiblement blessé un bon nombre de gens. J’ai moi-même des membres de ma famille qui sont gays et lesbiens, c’est une réalité qui fait partie nos vies. Donc je suis désolé d’avoir blessé des gens. »

Espérons qu’il s’en tienne définitivement à cette version, et qu’il ne change pas encore d’avis.

2) L’archevêque de Grenade justifie le viol… des femmes qui avortent.

L’archevêque de Grenade, Javier Martinez, a fait en 2009 un sermon de Noël très étonnant. Au cours de sa messe de Noël, il n’a rien trouvé de mieux à dire que de justifier le viol des femmes qui avortent :

Traduction littérale des propos tenus :

Mais tuer un enfant sans défense, et que ce soit sa propre mère qui le fasse, cela donne aux hommes, aux mâles, la permission absolue, sans restriction, d’abuser de son corps, parce qu’elle assume cet acte tragique, comme si elle avait le droit de l’assumer.

Ces propos ressortent quelques semaines après l’élection de Mariano Rajoy, qui espère limiter les lois sur l’avortement avec le soutien des conservateurs et de l’Eglise.

France | Politique | UMP | 08.01.2012 - 01 h 48 | 4 COMMENTAIRES
Pèlerinage en monospace et railleries du Modem : le Boutin show s’écroule.

Étiquettes : , , ,

Après avoir réussi à s’imposer auprès de Nicolas Sarkozy en 2007 jusqu’à devenir l’une de ses ministres, Christine Boutin connaît la déchéance et s’enfonce peu à peu dans la spirale de l’échec. Malgré les fêtes, on ne boit pas beaucoup de champagne, ces temps-ci, dans les locaux du PCD, le petit Parti Chrétien Démocrate de la passionaria anti-LGBT.

1) Boutin et l’UMP : Je t’aime… moi non plus.

Il est clair que le temps de l’harmonie heureuse entre Nicolas Sarkozy et Christine Boutin est passé depuis plusieurs mois. Non seulement les ténors de l’UMP semblent se différencier de plus en plus des idées extrémistes de Mme Boutin, mais en plus cette dernière accuse l’Elysée de bloquer les parrainages qui lui permettraient d’être candidate à l’élection présidentielle. Elle clame sur toutes les ondes qu’elle n’a aujourd’hui que 163 signatures, sur les 500 nécessaires. Pour remédier à cela, elle va partir en pèlerinage, et elle menace dans le même temps d’appeler ses électeurs potentiels à voter pour… François Bayrou.

2) J’irai à Compostelle – en monospace. 

Si Christine Boutin part en pèlerinage sur les chemins de Saint-Jacques en Compostelle, ce n’est pas pour se ressourcer, ni pour prier les divinités catholiques de lui accorder ses signatures. Sa méthode étonnante pour effectuer un pèlerinage déclenche l’hilarité : Christine Boutin va accompagner les pèlerins… en montant à bord d’un monospace !  Il est évidemment douteux qu’elle se donne la peine de le conduire elle-même…

Elle ira ainsi de ville en ville pour supplier chaque élu de lui accorder sa signature, au nom du bon Saint Jacques, et surtout des retombées économiques dont le pèlerinage fait profiter ces villes. On l’imagine en train de parcourir les petites routes à bord de son monospace, de Sorigny à Châtellerault et de Saint-Sauvant à Blaye, en dépassant allègrement les pèlerins qui s’essoufflent à pied, et en faisant une halte dans chaque mairie pour faire ses petites affaires et tractations.

3) Qui veut gagner mes 1% ?

Le ridicule ne tuant pas, Christine Boutin se remet tant bien que mal de chacune de ses élucubrations. La dernière en date : elle serait prête à appeler à voter pour… François Bayrou ! Le Président du Modem n’a même pas daigné répondre lui-même : il en a chargé Jean-Luc Benhamias. On ne peut pas dire que les partis se battent pour récolter les maigres « 1% » promis par Christine Boutin. L’UMP n’en veut pas, et le Modem… n’en veut pas non plus ! Jean-Luc Benhamias résume ainsi la réaction du Modem à la proposition de Christine Boutin : « Nous prenons ça avec humour ». Pour lui, il faut prendre cette idée « comme une blague », et il l’invite à « faire demi-tour » pour se « choisir un autre cheval ». Et, comme pour donner le coup de grâce à Christine Boutin, François Bayrou s’est engagé ce jeudi 05 janvier pour l’homoparentalité (mais contre le mariage LGBT).

La campagne présidentielle ne s’annonce pas d’un très haut niveau sur le plan du débat d’idées, mais si Christine Boutin continue à s’accrocher ainsi, on pourra au moins rire beaucoup.

Non classé | 05.01.2012 - 23 h 33 | 0 COMMENTAIRES
Casting contre l’homophobie à Rouen

En 2012, LGBT Droits de Cité s’associe à la CREA (Communauté d’Agglomération de Rouen) et met en place une campagne d’affichage de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie.

Dans ce cadre, l’association recherche un homme et une femme, hétérosexuel-le ou homosexuel-le, d’une trentaine d’années afin d’apparaître bénévolement sur ces affiches (format 120 x 175 cm – 45 faces) qui seront installées dans les stations de métro et TEOR, du 9 au 15 mai 2012.

Séance photo à organiser ensemble au mois de janvier. Merci d’avance!

Contact : lgbt.ddc [arrobase ] gmail [point] com

Publicité