4297 juin | 2011 | E.D.H. – Egalité des Droits Homos/hétéros

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

E.D.H. - Egalité des Droits Homos/hétéros
Le blog de Numa - pour faire appliquer un jour la devise "Liberté, égalité, fraternité".
France | Homophobie | Mariage | Politique | 21.06.2011 - 16 h 30 | 8 COMMENTAIRES
François Baroin : Dieu me garde de ses amis…

François Baroin a déclaré récemment qu’il n’était pas favorable au mariage homosexuel. S’il était député, a-t-il précisé, il voterait contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Et il a sorti cet argument imparable : « Parmi mes amis gays, je n’en connais pas un qui veut se marier ».

Je suis homosexuel, je vis en couple depuis plusieurs années avec mon compagnon, mais il y a deux points négatifs dans ma vie : je n’ai pas le droit de me marier, et je ne suis pas l’un des amis de François Baroin. Comme le second point me semble assez difficile à réaliser, je vais au moins témoigner pour espérer un jour obtenir le premier.

Si je souhaite avoir le droit de me marier, c’est pour que mon couple soit reconnu par l’Etat et la société à l’égal des couples mixtes. Mon engagement et mon amour, tout comme ceux de mon compagnon, ne sont pas inférieurs à ceux des couples hétérosexuels. Ils ne sont en rien plus fragiles, plus factices, ou plus éphémères que ceux des couples hétéros.

Ce n’est pas pour obtenir des avantages fiscaux, sociaux ou financiers que je souhaite avoir le droit de me marier. Ce n’est pas non plus pour faire plaisir aux « amis » de François Baroin. C’est tout simplement pour voir reconnaître officiellement une chose pourtant simple : le couple que nous formons avec mon compagnon a autant de valeur qu’un couple composé d’un homme et d’une femme.

M. Baroin ne sait sans doute pas les difficultés que rencontrent encore aujourd’hui les couples homosexuels au quotidien. Au travail, il faut souvent cacher l’existence de son compagnon: vous devez mentir sur le sexe de la personne qui partage votre vie depuis des années, ou bien vous déclarer célibataire, comme si votre compagnon était mort ou disparu. Dans la rue, il n’est pas rare de se faire insulter gratuitement, pour un baiser discret ou parce qu’on tient la main d’un garçon. Tout cela, M. Baroin devrait et doit le savoir. S’il ne le sait pas, qu’il se renseigne : il choisit sans doute mal ses amis pour ignorer de telles réalités. S’il le sait et qu’il s’en contrefiche, M. Baroin n’est pas digne d’être un homme politique : c’est un pantin indifférent, dénué de toute sensibilité et d’empathie.

Ces actes d’homophobie quotidienne sont actuellement légitimés par l’Etat, car les couples homosexuels sont considérés par le législateur comme inférieurs, en fait et en droit, aux couples hétérosexuels. L’ouverture du mariage aux couples homosexuels viendrait porter un coup sérieux à cette représentation, malheureusement largement partagée.

Il est regrettable que M. Baroin soit si mal renseigné par ses amis homos. L’un des sujets du bac de philosophie (session 2011) était extrait des Pensées de Blaise Pascal. Le philosophe, d’une autre trempe que Luc Ferry, y indiquait que les relations humaines ne sont généralement qu’une « mutuelle tromperie », fondée sur le déguisement, le mensonge et la veulerie. Les véritables amitiés sont donc rares, car seuls les véritables amis osent se parler l’un à l’autre à coeur ouvert, et sans hypocrisie. Je conseillerais donc à M. Baroin de changer d’amis, ou, mieux encore, d’écouter aussi parfois la voix de ceux qui ne se gargarisent pas d’être ses amis directs. On appelle ces pauvres gens le peuple, la Nation, les électeurs, la société civile… Peu de chose, en somme, face aux « amis » de M. Baroin.

D’ailleurs, une idée commence à faire son chemin : aux USA, des Blancs refusaient de monter dans les bus tant que les Noirs y étaient parqués sur des places réservées. Et si les partisans du mariage gay repoussaient la date de leur mariage, par solidarité avec les couples homos ? Etant donné le business que représente le mariage, les lobbys économiques seraient peut-être soudain moins conservateurs…

Si, après avoir lu mon témoignage, M. Baroin souhaite devenir mon ami, je l’accueille bien volontiers pour un dîner. J’essaierai d’y être toujours aussi sincère, loin du « déguisement », du « mensonge » et de la « veulerie » dont ses bons amis, malheureusement, semblent faire preuve à son égard. A défaut de me rencontrer, que M. Baroin relise Pascal – je suis assez modeste pour reconnaître qu’il n’y perdra pas forcément au change.

Associations | France | Mariage | Politique | 03.06.2011 - 12 h 33 | 3 COMMENTAIRES
SOS Homophobie appelle à la mobilisation des couples LGBT le 8 juin à 18h30 pour défendre le mariage homo

Dans un communiqué de presse, Bartholomé Girard, président de l’association nationale SOS Homophobie, appelle les couples de même sexe à participer au grand « rassemblement citoyen » prévu le mercredi 8 juin à 18h30, pour soutenir la proposition de loi visant à ouvrir le mariage aux couples de même sexe. En effet, une manifestation, à laquelle participeront de nombreux responsables politiques et associatifs, aura lieu ce jour-là, à la veille de la discussion au sein de l’Assemblée nationale sur l’ouverture éventuelle du mariage aux homosexuels.

Mais SOS homophobie a lancé un appel très spécifique : l’association espère « réunir plusieurs dizaines de couples » de même sexe devant l’Assemblée nationale pour montrer que cette proposition de loi ne constitue pas une simple décision politique abstraite de gestion des affaires publiques, mais qu’elle répond concrètement à l’attente de nombreux couples qui souhaitent par là faire reconnaître la force de leur amour et de leur engagement. Cette action a été initiée par le groupe de travail consacré à l’engagement de SOS homophobie dans la campagne présidentielle. Seule consigne à respecter : tous les couples doivent porter un haut blanc. SOS Homophobie appelle à l’implication de tous les couples de même sexe ce jour-là, et rappelle que « Plus il y aura de couples, plus l’événement sera retentissant ».

Pour se rendre à cet événement : Assemblée Nationale – 126 Rue de l’Université, 75007 Paris, métro Assemblée Nationale (ligne 12)

Pour plus de renseignements : sos@sos-homophobie.org

Publicité